Rapports du ministère

Examen stratégique du Programme des centres de santé communautaire

Préparé pour :
Direction de la santé communautaire et de la promotion de la santé
Ministère de la Santé et des Soins de longue durée
Préparé par :
Dr Chandrakant P. Shah
Dr Brent W. Moloughney


Sommaire

Le présent document est le rapport de l'examen stratégique du Programme des centres de santé communautaire (CSC) de l'Ontario. Les objectifs du projet étaient les suivants :

  1. Situer le développement à venir des CSC dans un plan général qui soit aligné sur les stratégies clés du ministère et les directives clés du gouvernement, y compris la réforme du système de soins primaires.
  2. Évaluer les points forts et les limites du Programme des CSC existant eu égard à sa capacité de contribuer à la réalisation des priorités stratégiques du ministère et des directives du gouvernement.
  3. Identifier les modes de prestation des services utilisés dans les CSC de l'Ontario qui ont officiellement fait leurs preuves dans d'autres territoires de compétence, en termes d'efficacité et de rendement, dans des programmes similaires.
  4. Décrire les modifications à apporter au programme qui, tout en restant fidèles aux activités de base et aux principes de service des CSC, renforceraient la capacité du programme d'appliquer les priorités du ministère.
  5. Déterminer et évaluer les facteurs dont il faudra tenir compte pour élaborer un plan de mise en œuvre.

L'examen a donné lieu aux activités suivantes : étude des documents existants sur le Programme des CSC; évaluation des stratégies pertinentes du ministère; visite sur place de sept CSC; étude de publications choisies; analyse des méthodes utilisées par les CSC en réponse à certains problèmes et à certaines questions de santé; entrevues avec le personnel du programme; examen des méthodes de prestation des soins primaires utilisées dans d'autres territoires de compétence au Canada et dans certains pays sélectionnés.

Il y a 56 CSC en Ontario, avec un budget de base d'un peu plus de 100 millions de dollars. Trente millions de dollars supplémentaires sont affectés au programme par d'autres sources pour élargir la gamme des services dispensés. Les CSC ont une longue histoire de travail avec des personnes défavorisées dont les besoins dépassent les soins médicaux de base. Ces dernières comprennent les personnes à faible revenu, les enfants des rues et les sans-abri, les personnes âgées isolées, les nouveaux venus qui ne peuvent pas compter sur un soutien de base adéquat dans leur nouvelle collectivité et les habitants des régions rurales et éloignées. Les CSC représentent un modèle bien particulier de prestation de soins primaires du fait qu'ils sont administrés par des conseils communautaires, qu'ils dispensent des programmes et des services dans un cadre axé sur la santé de la population et qu'ils peuvent compter sur une importante participation communautaire, notamment sur des bénévoles.

Les besoins des clients en matière de services de santé ne sont pas isolés des facteurs déterminants de la santé en général - y compris le milieu socio-économique de la collectivité. Beaucoup de services ne sont pas simplement dispensés à des particuliers, mais mettent en cause les membres de la famille et les membres de la collectivité. Les centres utilisent des approches globales, y compris le recours à des équipes multidisciplinaires et l'intégration des services, pour répondre aux besoins des clients. Le présent examen a conclu que les CSC répondent effectivement aux exigences clés des soins primaires : accessibilité, intégration, coordination, continuité des services, responsabilisation et attention aux besoins des collectivités particulières grâce à des programmes et à des services de santé particuliers. Les besoins des populations de clients des CSC dépassent les services directs de soins primaires. Les CSC utilisent une variété de méthodes, notamment l'action sociale, les visites à domicile, la prestation de services supplémentaires sur place et le partenariat avec d'autres organismes de service afin de dispenser des services plus complets.

Les CSC travaillent très sérieusement au renforcement des capacités des particuliers et des collectivités. Non seulement ils cherchent à réduire les obstacles à l'accès aux soins de santé que crée la pauvreté, mais ils s'efforcent d'améliorer la langue et les compétences qui augmentent l'employabilité; ils trouvent des foyers, les entretiennent et les améliorent; ils facilitent l'accès à des aliments nutritifs, favorisent le sain développement des enfants, augmentent l'engagement dans la collectivité et y encouragent les prises de responsabilités.

Il y a un certain nombre de stratégies gouvernementales qui font déjà partie intégrante des activités des CSC. Les CSC favorisent le sain développement des enfants de différentes façons. Outre leurs propres programmes de base pour lesquels ils sont financés, ils offrent souvent un espace au personnel de « Bébés en santé, enfants en santé », ce qui augmente les possibilités de collaboration et d'intégration des services. Beaucoup de CSC sont le lieu de prestation des services de rééducation de la parole et du langage pour les enfants d'âge préscolaire, un programme du gouvernement provincial et, à Ottawa, un CSC fait fonction d'organisme dirigeant pour la mise en œuvre du programme. À Toronto, un CSC offre un programme « Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur ».

Beaucoup de CSC travaillent activement à la mise en œuvre de la Stratégie ontarienne de lutte contre le diabète. À Ottawa, un consortium de CSC dispense une éducation sur le diabète en plusieurs langues. D'autres CSC offre des informations sur le diabète adaptées aux groupes qui ont de la difficulté à accéder aux services pour des raisons de langue ou d'analphabétisme. Dans beaucoup de CSC, les personnes avec une maladie mentale chronique et persistante constituent une proportion substantielle de la population de clients. Dans le cadre de la réforme des services de santé mentale, certains CSC hébergent des équipes communautaires de traitement actif et des agents de gestion des cas de maladie mentale. Plusieurs CSC ont pris des arrangements de partage des soins aux termes desquels un psychiatre offre des conseils et un soutien aux fournisseurs de soins primaires.

Lorsque l'on examine les services que les CSC dispensent, on se rend compte que ces organismes remplissent trois rôles clés. Ils fournissent des services complets de soins primaires avec l'aide d'équipes interdisciplinaires pour répondre aux besoins de leurs clients. En travaillant avec des particuliers, des familles et des groupes du point de vue des facteurs déterminants de la santé, ils contribuent à renforcer la capacité individuelle et communautaire. Ils sont aussi une source clé d'infrastructure communautaire à partir de laquelle ils offrent une gamme de services intégrés en milieu communautaire.

La réforme des soins primaires en Ontario prévoit qu'au cours des trois prochaines années, 80 % des médecins de famille exerceront dans des Réseaux des soins primaires (RSP). Les objectifs de cette initiative sont les suivants : améliorer l'accès aux soins, améliorer la qualité et la continuité des soins, augmenter la satisfaction des patients et des fournisseurs de soins à l'égard du système de soins de santé et améliorer la rentabilité des services. Les RSP auront des populations de clients inscrits et les médecins seront payés essentiellement en fonction du nombre de leurs patients. On ne sait pas clairement dans quelle mesure les RSP utiliseront les services d'autres fournisseurs de soins de santé comme les infirmiers praticiensi. Ces réformes initiales de l'actuel système de rémunération à l'acte ne supprimeront pas le besoin de CSC. On aura toujours besoin d'un modèle de prestation de soins primaires chargé explicitement de répondre globalement aux besoins en matière de santé des populations à risque plus élevé.

Téléchargement des documents

Rapport
Examen stratégique du Programme des centres de santé communautaire
150 pages | 691 kb | format PDF

Vous aurez besoin du logiciel Acrobat® Reader pour visualiser et imprimer les documents.
Ce logiciel est gratuit et vous pouvez le télécharger du Site Web Adobe.

Mai 2001

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.