Rapports du ministère

Poids santé, vie saine

Rapport de 2004 du médecin hygiéniste en chef


Message du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario

Une épidémie d'embonpoint et d'obésité menace la santé des Ontariens.

Voici une nouvelle préoccupante : en 2003, en Ontario, presque un adulte sur deux souffrait d'embonpoint ou d'obésité. Entre 1981 et 1996 au Canada, on a vu tripler le nombre d'enfants de 7 à 13 ans qui sont obèses. Cette situation contribue à l'augmentation draconienne de maladies comme le diabète de type 2, les maladies du coeur, les accidents cérébrovasculaires, l'hypertension et certains cancers.

À quoi attribuer cette épidémie? En partie, à nos gènes ou à notre manque de volonté. Il reste que, de plus en plus, en ce XXIe siècle, notre environnement peut être pointé du doigt pour notre tendance à l'embonpoint et à l'obésité.

Nous vivons maintenant dans des milieux obésogènes - des collectivités, des milieux de travail, des milieux scolaires et des milieux familiaux qui favorisent ou encouragent l'obésité :

  • bien des jeunes n'ont pas l'occasion d'être physiquement actifs chaque jour et sont inondés de publicités qui font la promotion de boissons gazeuses et de goûters;
  • plus d'adultes ont un travail sédentaire et doivent faire un long trajet en voiture pour aller travailler;
  • les aliments en portions surdimensionnées sont devenus la norme dans les restaurants;
  • davantage de collectivités sont dépourvues de trottoirs, de parcs, de pistes cyclables et de programmes de loisirs;
  • certaines personnes n'ont tout simplement pas les moyens financiers de choisir des aliments santé.

Dans notre société, il n'existe plus cet équilibre entre l'apport énergétique et la dépense énergétique, un équilibre pourtant essentiel à un poids santé. Alors qu'ils se voient offrir un choix plus vaste d'aliments, des aliments davantage transformés et des portions plus grosses, les Ontariens éliminent peu à peu tout effort physique de leurs vies, en le remplaçant par l'utilisation de télécommandes, d'ordinateurs et de jeux vidéos.

Nous avons fait de notre génération la plus sédentaire de l'histoire.

Dans le présent rapport, je propose un plan qui vise à promouvoir le poids santé en Ontario. Le but est double : aider les Ontariens à bien comprendre tous les facteurs qui peuvent influer sur leur poids et à trouver le juste équilibre entre leur consommation d'aliments (apport énergétique) et leur niveau d'activité physique (dépense énergétique); et créer des environnements - garderies, écoles, milieux de travail, centres de loisirs, collectivités - qui favorisent l'activité physique et une saine alimentation.

Le système de santé de la province s'engage à renverser la tendance à l'embonpoint et à l'obésité, mais il ne peut résoudre seul le problème. Comme des facteurs physiques, sociaux, culturels et environnementaux ont une grande incidence sur le poids, l'Ontario a besoin d'une action multisectorielle commune à l'échelle de toute la collectivité pour contrer cette épidémie.

J'invite tous les ordres de gouvernement, le secteur de la santé, l'industrie alimentaire, les milieux de travail, les écoles, les familles et les particuliers à unir leurs forces en un effort concerté à l'échelle de la province dans le but de modifier tous les facteurs qui concourrent aux problèmes de poids. Il faut agir dès maintenant pour créer des collectivités qui favorisent une saine alimentation et l'activité physique assidue.

Un poids santé est synonyme de vie saine.

(texte original signé par)
Sheela Basrur, MD
Le médecin hygiéniste en chef et sous ministre adjointe

Téléchargement des documents

Rapport de 2004 du médecin hygiéniste en chef
73 pages | 862 kb | format PDF

Vous aurez besoin du logiciel Acrobat® Reader pour visualiser et imprimer les documents.
Ce logiciel est gratuit et vous pouvez le télécharger du Site Web Adobe.

novembre 2004

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.