MSSLD" />

Rapports du ministère

Améliorer l'accès aux services des urgences : Un engagement du système

Résumé du rapport du Groupe de travail sur l'efficacité des services ambulanciers et des services des urgences des hôpitaux

Été 2005


Pourquoi a-t-on commandé ce rapport?

Les longs délais de déchargement des ambulances dans les services des urgences, en Ontario, sont un phénomène relativement nouveau, mais l'encombrement des services des urgences (SU) pose un problème à l'échelle provinciale et nationale depuis environ 20 ans. En février 2005, pour répondre aux questions soulevées par des intervenants comme les services médicaux d'urgence (SMU) et les responsables des administrations municipales à Ottawa et Toronto, le ministre de la Santé, George Smitherman, a mis sur pied le Groupe de travail sur l'efficacité des services ambulanciers et des services des urgences des hôpitaux (GTESASUH) chargé de conseiller le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD) de l'Ontario sur le temps de déchargement des ambulances dans les SU.

Quel est le but du rapport sur l'efficacité des services ambulanciers et des services des urgences?

Ce rapport du groupe de travail contient des recommandations. Si elles sont appliquées, ces recommandations, à court terme, favoriseront le « retour à la rue » des ambulances et, à long terme, réduiront les contraintes auxquelles font face les SU. Parallèlement à d'autres initiatives stratégiques comme la Stratégie de réduction des temps d'attente et la Réforme des soins primaires, et à l'évolution observée dans la province dans les soins aux malades en phase critique et la médecine ambulante, on note qu'il y a des moyens de réduire le nombre de patients qui arrivent aux SU en ambulance, de maximiser le mouvement des patients de manière à ce qu'ils aient accès aux ressources hospitalières appropriées et surtout, d'améliorer la qualité de l'expérience des patients dans les SU, en veillant à ce qu'ils soient soignés rapidement et efficacement.

Qu'est-ce qui a orienté les délibérations du groupe de travail?

Le groupe de travail s'est attaché aux recommandations selon l'ordre de priorité suivant :

  1. les besoins du patient;
  2. l'intégration des compétences des fournisseurs de soins;
  3. l'utilisation efficace et efficiente des ressources.

Le groupe de travail a aussi suivi des principes ayant trait à la nécessité de trouver des solutions systémiques pour que les patients reçoivent des soins optimaux, dans une ambiance convenable, et pour que les normes sur les soins et la sécurité soient uniformes dans tout le système.

Quelle est la principale cause des longues attentes pour les ambulances dans les SU?

La principale cause des longs délais de déchargement des ambulances (DDA) est le manque de capacité de traiter les malades dans les hôpitaux, qui entraîne l'allongement de la durée du séjour au service des urgences (DSSU) et l'encombrement des SU. Au fil des ans, des patients qui auraient été mieux soignés dans un autre milieu sont demeurés dans des lits réservés aux soins actifs. À cause de la restructuration du système hospitalier et des contraintes financières, on a réduit le nombre de lits réservés aux soins actifs, sans toutefois prévoir les services de soutien nécessaires dans la collectivité. Ainsi des malades hospitalisés ont dû être soignés dans les SU, ce qui a entraîné l'encombrement des SU et, par conséquent, de longs DDA qui ont eu pour effet de retarder l'intervention des services d'ambulance pour les gens qui composent le 911.

Que pouvons-nous apprendre des autres?

Les meilleures pratiques sont un élément clé de ce rapport. Elles permettront aux intervenants d'améliorer leurs méthodes et d'atteindre les seuils-repères fixés dans les recommandations, notamment :

  • la répartition équitable et médicalement convenable des patients qui doivent recevoir les soins des SU;
  • l'accès rapide aux services d'imagerie diagnostique, aux tests effectués en laboratoire et aux consultations spécialisées, ainsi que la prise de décision dans un délai raisonnable;
  • le transfert rapide des patients aux unités appropriées, à d'autres installations ou à une maison de soins.
Qu'est-ce que le groupe de travail a recommandé?

Des solutions à court terme et à long terme s'imposent. Au cours des prochains mois, il faudra réduire sensiblement les délais de déchargement des ambulances, car le système a presque atteint un point de rupture dans certaines régions de la province. Pour améliorer la situation, l'application des recommandations pour le long terme est cruciale. Les recommandations sont réparties en quatre groupes :

  1. des recommandations pour les soins pré-hospitaliers (service de pré-urgence), dont la responsabilité incombe en grande partie aux services médicaux d'urgence et aux groupes chargés des soins primaires;
  2. des recommandations pour les SU, notamment les normes régissant l'évaluation des patients, le diagnostic, la consultation et la prise de décision;
  3. des recommandations pour améliorer le transfert des patients des SU aux services de soins multidisciplinaires ou le suivi (service de post-urgence), notamment le transfert rapide aux unités appropriées et à un autre hôpital au besoin, et l'accès aux services de soins non actifs;
  4. la surveillance et la responsabilisation, y compris les principaux indicateurs de rendement, les seuils-repères et les recommandations concernant la responsabilisation des intervenants pour l'atteinte des seuils-repères.

Vous aurez besoin du logiciel Acrobat® Reader pour visualiser et imprimer les documents.
Ce logiciel est gratuit et vous pouvez le télécharger du Site Web Adobe.

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.