Le virus du papillome humain (VPH)


Le VPH est un virus très courant qui se transmet pendant les relations sexuelles, par contact peau à peau avec une personne infectée.

Il existe divers types de VPH. Certains types peuvent être à l'origine du cancer du col de l'utérus, de la vulve, du pénis ou de l'anus. D'autres types peuvent entraîner la formation de lésions de la peau, comme des verrues génitales.

Heureusement, les infections par les formes les plus courantes du VPH qui sont associées au cancer peuvent être évitées grâce au vaccin contre le VPH.

Symptômes

La plupart des gens qui sont infectés par le VPH ne présentent aucun signe ou symptôme; ils ne savent peut-être même pas qu'ils sont infectés. Quoi qu'il en soit, ils sont porteurs du virus et peuvent le transmettre.

Chez certaines personnes, l'apparition de verrues génitales est le premier signe d'infection par le VPH. Un résultat anormal au test de dépistage du cancer du col de l'utérus (test Pap) peut également être un indicateur d'infection par le VPH. Malheureusement, d'autres personnes ne découvriront qu'elles sont infectées que lorsqu'elles auront des problèmes de santé plus graves, comme un cancer lié au VPH.

Cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus sur le VPH >>

À propos du vaccin contre le virus du papillome humain (VPH)

Le vaccin contre le VPH représente une percée importante dans la prévention du cancer.

Le vaccin contre le VPH qui est utilisé en Ontario est très efficace pour la prévention des cancers liés aux types 16 et 18 du VPH, lesquels sont associés à environ 70 % des cancers du col de l'utérus, 92 % des cancers de l'anus, 63 % des cancers du pénis et 89 % de certains types de cancers de la gorge. Près de 90 % des verrues génitales sont causées par le VPH de type 6 ou de type 11 (couverts par le vaccin).

Il est important de recevoir le nombre de doses recommandé pour obtenir une protection optimale.

Chez la majorité des élèves admissibles, le vaccin contre le VPH est administré en deux injections à six mois d'intervalle.

Pour ceux qui sont âgés de plus de 14 ans au moment de recevoir leur première dose ou qui sont immunodéprimés (qui ont un système immunitaire affaibli), le vaccin est administré en trois doses sur une période de six mois.

Cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus sur le vaccin contre le VPH >>

Se préparer en vue de recevoir le vaccin contre le VPH

Les élèves doivent déjeuner ou dîner avant de se présenter à la clinique de l'école pour recevoir leur vaccin. Ils sont également invités à porter des manches courtes pour faciliter l'accès à leur bras. Si vous avez des questions sur le vaccin contre le VPH, consultez le personnel de votre bureau de santé publique local.

Recevoir le vaccin contre le VPH

Avant que les élèves reçoivent le vaccin, une infirmière de santé publique les interrogera sur leurs allergies, les médicaments qu'ils prennent et leur état de santé global.

Une fois le vaccin administré, les infirmières de santé publique examineront les élèves pour déceler les signes éventuels de réaction. Les infirmières de santé publique sont formées pour reconnaître et prendre en charge les effets secondaires, y compris toute réaction allergique grave.

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 559-4598
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559. À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s’adresser à la Direction des communications et de l’information, au 416 314 6197, ou visiter notre Salle de presse.