Salle de presse

Annonces du ministère

Mise à jour du ministère sur la situation de l’approvisionnement en médicaments dans le système de santé

23 mars 2012

 « Le gouvernement de l’Ontario continue à prendre des mesures afin de contrer les répercussions de l’interruption de l’approvisionnement en médicaments de Sandoz. En collaboration avec nos partenaires du système de la santé, nous avons adopté un plan pour nous assurer que ces répercussions sont réduites au minimum pour les patients. En outre, nous surveillons de près le rappel récent d’un médicament à la suite d’une erreur d’emballage afin de déterminer toute incidence que cela pourrait présenter et d’assurer le maintien de la prestation des soins. »
— Deb Matthews, ministre de la Santé et des Soins de longue durée

Sandoz produit plusieurs médicaments cruciaux qui sont couramment utilisés pour traiter les patients dans les hôpitaux et d’autres cadres de soins.

Les hôpitaux de l’Ontario ne signalent aucune annulation ni aucun retard d’interventions chirurgicales à cause de la pénurie de médicaments.

Le 7 mars 2012, la ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Deb Matthews, a annoncé un plan en cinq volets afin de prendre des mesures pour gérer les répercussions des problèmes de production et de distribution. Depuis, le ministère a réalisé des progrès pour chacun des cinq volets de ce plan en appliquant les mesures ci-dessous.

1. Inventaire et évaluation des répercussions
Un élément clé du plan du ministère est une évaluation exacte et en temps opportun des stocks actuels et des répercussions connexes.

L’évaluation des risques réunit des données sur les stocks, la répartition des stocks de Sandoz, les sources et les traitements de substitution.

Le ministère a conçu des modèles et reçoit maintenant des mises à jour normalisées au jour le jour sur les stocks des hôpitaux et des organismes communautaires afin de repérer les domaines problématiques ou les risques.

  • Les hôpitaux présentent des rapports quotidiens depuis le 12 mars.
  • Les organismes communautaires ont commencé à présenter des rapports quotidiens le 19 mars.
  • Les fournisseurs de services peuvent appeler le ministère en tout temps à un numéro qui leur est réservé, 1 866 212-2272.

Le ministère a demandé et obtenu des prévisions de Sandoz quant à la disponibilité future des médicaments.

Le ministère dresse une liste des médicaments les plus préoccupants en fonction des conseils d’un groupe consultatif technique.

Le ministère collabore avec ses partenaires afin de trouver d’autres sources d’approvisionnement en médicaments servant au traitement de troubles à risques élevés lorsque des médicaments de substitution n’ont pu être déterminés.

2. Gestion des stocks
Bien que des traitements de substitution soient la première mesure à prendre, il pourrait être nécessaire de redistribuer certains médicaments pour régler des pénuries précises.

Le ministère travaille de concert avec un groupe consultatif technique afin d’établir des sources d’information sur les traitements de substitution et avec des centres d’information sur les médicaments afin d’orienter les renseignements diffusés sur les médicaments.

Il travaille avec les réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) afin de concevoir des stratégies de redistribution, au besoin.

3. Approvisionnement en médicaments
Les activités d’approvisionnement sont alignées à l’échelle du Canada et par l’entremise des organismes d’achat qui achètent les médicaments pour les hôpitaux de l’Ontario.

Le ministère travaille avec des organismes d’achat en commun afin de comprendre les efforts qu’ils font pour le compte des hôpitaux de l’Ontario.

Le ministère participe à des rencontres fréquentes avec ses partenaires des autres provinces et territoires afin de trouver d’autres sources sûres d’approvisionnement en médicaments.

4. Plan de prestation des services
S’il était nécessaire de prendre des décisions au sujet de la redistribution des médicaments ou de l’établissement de la priorité des services à cause des pénuries de médicaments, ces décisions reposeraient sur un cadre de principes.

Un cadre éthique a été élaboré avec l’aide d’un groupe externe de déontologues, d’un comité consultatif technique et d’autres intervenants afin de soutenir la prise de décisions s’il fallait procéder à une redistribution des médicaments ou à une modification des services. Ce document a été transmis aux professionnels de la santé et aux associations d’intervention.

5. Communications
Des communications fréquentes sont en cours afin de fournir des renseignements, de mettre en oeuvre des outils et des plans et de tirer des leçons des questions soulevées.

  • Trois appels hebdomadaires aux RLISS et aux intervenants en prestation de services de santé.
  • Trois réunions hebdomadaires avec un groupe consultatif technique.
  • Réunions fréquentes chaque semaine avec ses homologues du gouvernement fédéral et des autres provinces et territoires.
  • Réunions quotidiennes avec l’Association des hôpitaux de l’Ontario.
  • Disponibilité 24/7 par l’entremise du numéro de téléphone des fournisseurs de services de santé : 1 866 212-2272.
  • Création de sites Web pour aider le public et les fournisseurs à comprendre la situation ainsi que les mesures appliquées pour assurer la prestation continue des soins.
  • Les membres du public peuvent appeler ServiceOntario au 1 866 532-3161.

 


Renseignements (médias) :

Zita Astravas, 416-327-9728
Bureau de la ministre

Andrew Morrison, 416-314-6197
ministère de la Santé et des Soins de longue durée
ontario.ca/nouvelles-sante

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 866 532-3161
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559. À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h