Salle de presse

Annonces du ministère

Mise à jour sur la stratégie de partenariat concernant OxyContin

4 avril 2012

« L’Ontario a pris des mesures vigoureuses pour aborder les effets possibles sur la santé des patients à la suite du retrait d’OxyContin du marché canadien. De concert avec mes collègues, les ministres Wynne et Hoskins, nous avons mis au point une stratégie afin de surveiller les répercussions des modifications aux règles de délivrance des stupéfiants d’ordonnance et d’élargir immédiatement l’accès aux services de traitement des dépendances.

Éclairés par les conseils du Groupe de travail d’experts sur la dépendance aux stupéfiants et substances contrôlées, nous élargissons les mesures de réduction des méfaits, nous renforçons les pratiques cliniques exemplaires pour l’utilisation des opioïdes et nous avons rationalisé l’accès au Suboxone. Il reste encore du travail à faire, mais notre système de santé est prêt à intervenir afin que les utilisateurs d’OxyContin en rétablissement obtiennent les soins dont ils ont besoin. »
— Deb Matthews, ministre de la Santé et des Soins de longue durée

Chronologie

En janvier 2012, Purdue Pharma avise officiellement le ministère de sa ferme intention de cesser la production d’OxyContin le 29 février 2012.

Le 1er mars 2012, la ministre Matthews institue un Groupe de travail d’experts sur la dépendance aux stupéfiants et substances contrôlées et le charge de prodiguer des conseils afin de renforcer le système existant pour le traitement des dépendances appuyant les Ontariennes et Ontariens aux prises avec une dépendance aux opiacés.

Le 12 mars 2012, la ministre Matthews annonce une stratégie axée sur le partenariat avec l’appui du ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse et du ministère des Affaires autochtones ainsi que l’orientation du Groupe de travail d’experts sur la dépendance aux stupéfiants et substances contrôlées. Cette stratégie vise à surveiller l’effet du retrait d’OxyContin du marché canadien et à élargir l’accès aux services de traitement des dépendances en Ontario.

Investissements dans les traitements

En misant sur l’apport du ministère des Services à l’enfance et à la famille dans le cadre de la Stratégie globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances, l’Ontario fournit des ressources supplémentaires pour :


Élargissement des options de traitement

L’Ontario a élargi les options de traitement aux dépendances pour les personnes dépendantes aux opioïdes :


Surveillance continue et mises à jour

Le gouvernement surveille la situation d’OxyContin depuis la fin de février et reçoit régulièrement des mises à jour et des données qui inspirent ses décisions :

Jusqu’à présent, les données de surveillance n’indiquent aucune hausse considérable de la demande en services de traitement de la toxicomanie dans l’ensemble de la province. Il n’en reste pas moins vrai que l’Ontario continue à suivre la situation de très près avec ses partenaires du secteur de la santé et le Groupe de travail d’experts sur la dépendance aux stupéfiants et substances contrôlées.

EN BREF


EN SAVOIR DAVANTAGE


Renseignements (médias) :

Zita Astravas, 416-327-9728
Bureau de la ministre

Andrew Morrison, 416-314-6197
ministère de la Santé et des Soins de longue durée
ontario.ca/nouvelles-sante

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 866 532-3161
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559. À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h