Salle de presse

Communiqués

L’Ontario adopte des mesures afin de réduire l’abus de stupéfiants d’ordonnance

Le gouvernement McGuinty veut assurer une prescription, une délivrance et une utilisation appropriées

27 août

Nouvelles

L’Ontario adopte des mesures afin de freiner l’abus croissant de stupéfiants d’ordonnance et de substances contrôlées, y compris les produits contenant de l’oxycodone.

Partout en Amérique du Nord, la toxicomanie, la criminalité et les décès liés à l’abus de médicaments d’ordonnance ont augmenté de façon importante ces dernières années. Depuis 1991, les ordonnances de médicaments contenant de l’oxycodone ont augmenté de 900 %. Depuis 2004, le nombre de décès liés à l’oxycodone a presque doublé en Ontario.

Pour lutter contre ce problème croissant, la province a l’intention de déposer cet automne un projet de loi qui, s'il est adopté, aiderait à contrer l’abus de stupéfiants d’ordonnance, tout en assurant l’accès aux médicaments contre la douleur pour les personnes qui en ont le plus besoin.

Dans le cadre d’une nouvelle Stratégie en matière de stupéfiants et de substances contrôlées, la province contrôlerait les ordonnances à l’aide d’une nouvelle base de données qui signalerait les caractéristiques inhabituelles en matière de prescription et de délivrance. En cas d’activité inappropriée, les mesures pourraient comprendre de l’aide et des ressources d’information, un signalement à l’ordre de réglementation approprié et, dans des circonstances extrêmes, l’application de la loi. De plus, la stratégie comprendrait une diffusion accrue de l'information auprès des patients sur l’utilisation appropriée des stupéfiants d’ordonnance.

La nouvelle Stratégie en matière de stupéfiants et de substances contrôlées placerait l’Ontario sur le même pied que six autres provinces et 33 États américains qui ont adopté des programmes de surveillance des médicaments d’ordonnance.

CITATIONS

« Nous savons qu’il existe un grave problème d’abus de stupéfiants chez un grand nombre d’Ontariennes et d’Ontariens et leur famille, partout dans notre province. Nous adoptons diverses mesures qui reflètent la gravité de ce problème. »
-- Deb Matthews, ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« L’Ontario a besoin d’un programme global afin de régler les graves problèmes liés aux stupéfiants d’ordonnance et aux substances contrôlées. L’intention de l’Ontario de sensibiliser le public et les professionnels de la santé à ces problèmes ainsi que la mise en oeuvre d'un système de contrôle de la prescription et de la délivrance constituent des pas importants. »
-- Dr Jack Mantel, président, Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario

FAITS EN BREF

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE

Pour en savoir davantage sur la Stratégie en matière de stupéfiants et de substances contrôlées de l’Ontario.

Document d’information