Salle de presse

Conférence HealthAchieve de l’Association des hôpitaux de l’Ontario.

Mot de Wayson Choy à l’occasion du Salon de l’innovation en soins de santé de 2010

10 novembre 2010

Madame la ministre, membres des groupes hospitaliers de l’Ontario, Mesdames, Messieurs, bienvenue au Salon de l’innovation en soins de santé.

Je veux vous parler de certaines de mes perceptions ainsi que des valeurs en lesquelles j’ai mis ma confiance.

Je ne suis pas d’une nature religieuse et je voudrais vous exposer ma compréhension du fait inéluctable que notre vie est riche de sens.

Saint-Exupéry a écrit que l'essentiel est invisible pour les yeux.

Comme cela est vrai!

Ni l’amour, ni la compassion ne se voient autrement qu’avec les yeux du coeur.

On ne peut savoir ce qu’est la sympathie, ni vraiment comprendre ces questions si l’on s’attend à ce qu’elles se révèlent à nos yeux comme des choses matérielles.

Et pourtant, il arrive que l’on puisse voir ce qui est du royaume de l’invisible.

Saint Matthieu a dit que la foi était la manifestation de ce que l’on ne peut voir. Mais aujourd’hui, à ce Salon, nous en aurons plein la vue.

Vous êtes la manifestation de la compassion et de l’empathie.

Vous apportez votre pierre à la construction d’un monde meilleur.

Cela me rappelle cette histoire d’un soldat samouraï qui avait pris à coeur les paroles d’un poète japonais, à savoir qu’une vie passée à la recherche de la perfection ne serait pas une vie inutile.

C’est exactement ce qu’est l’innovation.

Nous ne devons pas gaspiller notre vie.

Et si des compressions budgétaires ont lieu, nous innoverons.

Ce que je vous en dis, c’est que ma présence parmi vous revêt beaucoup de sens.

La ministre ne sait pas que j’avais l’intention de dire ce que je vais dire maintenant.

Mais l’écrivain Paul Quarrington est un de mes héros et il m’a dit tout simplement que la vie était ainsi et que j’étais dans une situation terminale.

Ce n’est pas le cas.

Comprenez-moi, à deux reprises, on m’a soigné à des moments où ma vie ne tenait plus qu’à quelques fils.

La dernière fois, j’ai eu droit à un quadruple pontage.

Il faut dire que j’étais un fidèle du poulet frit à la Kentucky.

Je suis plus sage maintenant.

Un petit sauté avec un peu d’eau, c’est parfait pour moi.

Mais il me semble que la vie ressemble à un voyage et que je dois entreprendre un singulier parcours pour une troisième fois.

Je suis en attente d’une intervention chirurgicale au cours de laquelle on me fera une biopsie pour me donner l’heure juste.

Cela me rappelle que dans mes écrits, j’ai été à la recherche de la perfection.

Et dans votre travail aujourd’hui, en cet endroit, je suis persuadé que vous vous présentez avec un esprit ouvert.

Car l’intelligence humaine est comme un parachute, elle ne fonctionne que si on l’ouvre.

Je vous en prie, venez sans idées préconçues et appréciez ce que vous verrez.

Au programme, des centaines d’idées, de concepts et de réalités sur le thème de l’innovation qui ne manqueront pas de vous interpeller.

En explorant l’exposition, vous serez à la recherche de la perfection.

N’abandonnez surtout pas! L’autre chose que je voulais vous dire, c’est que le samouraï avait cherché pendant toute sa vie un symbole qui lui indiquerait que sa vie avait un sens.

La fleur parfaite, il a fini par la trouver juste avant sa mort, alors qu’on l’avait installé sous un cerisier en pleine floraison.

Levant les yeux, en poussant ses derniers souffles, il a eu l’impression de la voir, cette fleur parfaite. Il a fait un geste pour la saisir, geste aussitôt interrompu.

Car il s’était alors rendu compte, comme je l’espère, je commence à m’en rendre compte et vous aussi, que toutes les fleurs sont parfaites.

Soyez tranquilles!

On m’a donné l’occasion de vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi, ce que vous faites pour vous-mêmes et pour vos êtres chers.

N’abandonnez jamais.

J’aime l’humanité et l’esprit qui règnent ici.

On me donne un aperçu du paradis et je n’arrive pas à y croire.

Mais je vous le dis : je crois en vous et vous remercie d’avoir cru en moi quand vous m’avez soigné, car vous avez joué un rôle crucial.

Je déclare le Salon officiellement ouvert.

Je le sais : vous prenez votre travail à coeur et vous atteignez donc déjà la perfection.

Merci.

Pour en savoir plus

Vous êtes journaliste et avez une question concernant une idée originale ou vous avez des commentaires au sujet de la façon dont la section des nouvelles pourrait mieux vous servir? Alors, envoyez-nous un courriel à: media@moh.gov.on.ca.

Ligne Médias
Sans frais : 1-888-414-4774
À Toronto, faites le : 416-314-6197

Information pour le public
Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario
au 1 800 268-1154
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559. À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h