Salle de presse

Discours

Conférence HealthAchieve 2014

L’honorable Eric Hoskins
Ministre de la Santé et des Soins de longue durée
Palais des congrès du Toronto métropolitain

Le 5 novembre 2014

(Sous réserve de modifications)

Je tiens d’abord à remercier Anthony de cette aimable présentation et à saluer chacun de vous. Je suis très heureux d’être ici.

Même dans cette immense une salle remplie de centaines de personnes, j’ai l’impression de me retrouver parmi des amis et des collègues.

Je sais ce que c’est que de se retrouver aux premières lignes des soins de santé, puisque j’ai exercé la médecine ici et à l’étranger. Comme vous, je sais ce que cela signifie de faire partie d’une équipe soignante et de se serrer les coudes afin d’offrir les meilleurs soins qui soient à nos patients et aux familles.

Et comme ministre de la Santé, je comprends les enjeux et les pressions auxquels vous êtes confrontés – qu’il s’agisse de gérer un budget serré ou de travailler avec des contraintes réglementaires et de respecter des exigences en matière d’imputabilité.

Je tiens à ce que vous sachiez que je suis extrêmement fier d’être votre porte-parole au Conseil des ministres. Je respecte le travail que vous effectuez chaque jour et j’admire votre dévouement pour améliorer la vie de la population ontarienne, pour soigner les familles et pour faire de notre province un meilleur endroit où vivre.

Lorsque la première ministre m’a confié le poste de ministre de la Santé, j’ai accepté avec enthousiasme – et une bonne dose d’appréhension.

Parce que je comprends très bien les défis que nous devons relever – ainsi que les possibilités que nous pouvons exploiter.

Ce qui rend les défis plus faciles à relever, c’est que je sais que j’ai des partenaires comme vous – l’Ontario Hospital Association (OHA), nos formidables hôpitaux et les personnes qui les font fonctionner.

L’esprit de collaboration qui nous anime s’est manifesté on ne peut plus clairement lorsque j’ai annoncé récemment des mesures accrues destinées à garantir que nous sommes prêts à traiter et à contenir un éventuel cas de maladie à virus Ebola se déclarant dans notre province.

Je tiens à remercier tous les hôpitaux de l’Ontario qui suivent nos lignes directrices et nos procédures conçues pour protéger la santé des travailleurs et réduire significativement le risque de propager la maladie.

Un merci tout spécial aux 11 hôpitaux qui ont accepté d’agir comme centres d’aiguillage pour le traitement des cas d’Ebola.

Je tiens aussi à remercier l’OHA qui tient cette conférence, l’un des événements les plus respectés et attendus dans le domaine de la santé en Amérique du Nord, année après année.

La conférence HealthAchieve réunit les dirigeants, les penseurs et les exécutants les meilleurs et les plus brillants, les plus influents et les plus engagés du secteur de la santé…

… HealthAchieve leur permet de discuter et de collaborer, en plus de faciliter le partage d’idées sur la manière dont nous pouvons continuer à innover pour améliorer la qualité des soins que nous prodiguons à nos patients.

Le thème de cette année — Apprendre, partager, évoluer – est la synthèse parfaite de ce pour quoi nous sommes ici réunis et de ce que nous voulons que chacun réalise, d’un bout à l’autre du système de santé.

Cela concerne l’intégration, la collaboration, l’innovation et la transformation.

Nous avons réalisé de grandes choses ensemble depuis le lancement du Plan d’action en matière de soins de santé, il y a de cela trois ans.

Notre tâche est maintenant d’étendre et d’approfondir ces réalisations et de garder le cap afin d’édifier un système de santé qui donne la priorité aux gens et aux patients, un système de santé public et universel qui est viable pour les générations qui nous suivront.

Le Plan d’action en matière de soins de santé jette les bases — des bases solides.

Je suis très satisfait du travail acharné réalisé par le secteur de la santé à chaque étape de notre cheminement en matière de transformation.

Nous avons obtenu des résultats formidables en moins de trois courtes années.

Nos 67 maillons santé déployés partout en Ontario offrent des soins mieux coordonnés aux patients qui ont des besoins élevés. Il s’agit des cinq pour cent de patients – présentant souvent des troubles multiples et complexes – qui sont responsables des deux tiers de tous les coûts en santé.

Ces personnes ont souvent des problèmes qui concernent plusieurs ministères et secteurs – comme des problèmes en matière de santé mentale et de dépendances, de pauvreté, de logement et d’autres déterminants sociaux de la santé.

En développant un réseau de fournisseurs et une planification des soins plus intégrés, et en offrant des services le plus près possible du domicile des gens, nous pouvons offrir à ces patients des transitions harmonieuses entre d’autres parties de notre système de santé et améliorer leur expérience générale.

La Réforme du financement du système de santé représente une autre innovation au succès de laquelle nous avons tous participé.

Mais nous savons que cette réforme n’a pas été facile et qu’il y a encore beaucoup de place pour l’amélioration. J’ai hâte de travailler en partenariat avec vous alors que nous continuons à progresser vers un système de financement plus juste et fondé sur les preuves qui améliorera la qualité. Nos hôpitaux et les autres organismes de soins de santé comprennent parfaitement que chaque dollar qu’ils dépensent doit être un investissement dans de meilleurs résultats au chapitre de la santé pour les patients. Et grâce à l’appui continu des chefs de file du système de santé comme vous, nous continuerons à améliorer la qualité, à garantir la meilleure valeur et les meilleurs soins qui soient pour les dollars que nous investissons en santé.

Je veux aussi parler de l’engagement que nous avons pris d’augmenter le financement des petits hôpitaux ruraux et du Nord d’un pour cent en 2014-2015. Cela repose sur le succès énorme que nous avons constaté grâce à notre Fonds de renouvellement pour les petits hôpitaux ruraux et du Nord de 20 millions de dollars. Je sais que ce financement est important pour vos hôpitaux – et il est important pour nous aussi parce que nous voulons que vous ayez les outils nécessaires pour continuer à prodiguer les meilleurs soins qui soient à vos patients.

Finalement, nous avons accompli de grandes choses en matière d’innovations dans les soins de santé en milieu communautaire.

Récemment, j’ai eu le plaisir d’aller à Thunder Bay pour annoncer l’élargissement de l’initiative communautaire de services paramédicaux.

Cette initiative utilise la formation, les compétences et l’accessibilité des ambulanciers paramédicaux pour offrir aux patients, en particulier aux aînés, de meilleurs moyens de gérer leurs problèmes de santé.

Les ambulanciers paramédicaux aiguillent les patients plus âgés – qu’ils ont dans certains cas transportés à répétition au SU de l’hôpital – vers des soins en milieu communautaire et d’autres soutiens à leur domicile afin de favoriser l’amélioration de leur autonomie et de leur qualité de vie. Les services paramédicaux communautaires ont aussi le potentiel de réduire les appels au 911 et les visites à la salle des urgences non nécessaires, et de mieux faire fonctionner l’ensemble du système de santé.

Ce sont toutes des mesures importantes que nous avons prises pour améliorer notre système de santé.

Mais je suis vraiment venu ici aujourd’hui pour vous parler de l’avenir, et pour demander votre aide et votre soutien alors que nous donnons la priorité aux personnes et aux patients.

Je veux vous exposer mes quatre priorités stratégiques pour la prochaine étape de la transformation, ce que nous appelons le Plan d’action 2.0.  

L’un des éléments importants est le réaménagement des soins à domicile et en milieu communautaire.

Nous reconnaissons tous que cet intérêt accru pour le secteur des soins à domicile et en milieu communautaire devient une pierre angulaire de la transformation de notre système de santé. Si nous voulons concrétiser notre promesse de fournir les bons soins, au bon moment et au bon endroit, nous devons avoir un solide secteur des soins à domicile et en milieu communautaire.

En pratique, cela signifie réduire le nombre de jours d’attente d’un autre niveau de soins, renforcer les soins de longue durée, mieux coordonner les services des centres d'accès aux soins communautaires, et aider les gens à trouver les soins dont ils ont besoin, plus près de chez eux.

De plus, nous devons mettre en pratique plusieurs des leçons que nous avons apprises en même temps que vous – nos partenaires dans les hôpitaux – tout au long de notre cheminement en matière de transformation, en particulier alors que nous progressons vers une transformation encore plus importante dans le secteur des soins à domicile et en milieu communautaire. Nous devons mieux mesurer la qualité, réduire la variation dans les services et explorer davantage de modèles de soins innovateurs.

C’est la raison pour laquelle notre gouvernement a demandé à Gail Donner et à un groupe d’experts de nous fournir des recommandations sur la manière dont nous pouvons réaliser ceci dans les soins à domicile et en milieu communautaire. Nous attendons avec impatience ces recommandations et avons hâte de travailler en partenariat avec le secteur des soins à domicile et en milieu communautaire afin d’obtenir des résultats.

Les soins intégrés, coordonnés et axés sur le patient sont ma deuxième priorité. Je me suis dirigé en santé — et je suis sûr que c’est le cas de toutes les personnes présentes aujourd’hui — pour la simple raison que je voulais aider les gens et faire une différence dans leur vie. Autrement dit, les patients étaient au centre de ma décision et ils doivent être au centre de la manière dont nous intégrons et transformons le système de santé.

Nous devons rassembler tous les partenaires des soins de santé qui ont la responsabilité d’offrir des soins aux patients, afin qu’ils s’unissent et travaillent à l’unisson.

Un système qui place le patient au centre de tout ce que nous faisons fonctionne plus rondement et plus efficacement et, ce qui est encore plus important, il permet d’obtenir de meilleurs résultats pour les patients que nous servons.

Ensemble, nous prendrons fait et cause pour la prestation de soins coordonnés de qualité aux patients – et nous y arriverons en faisant le meilleur usage possible des compétences et de la capacité de tous nos fournisseurs de soins de santé, hôpitaux, organismes communautaires, soins primaires, foyers de soins de longue durée et autres.

Nous devons améliorer la capacité du système de santé grâce à des exercices de planification rigoureux des collectivités et de la capacité, et continuer à nous assurer que notre système possède les ressources humaines en santé dont il a besoin pour offrir des soins de qualité et efficients.

Nous travaillons aussi à améliorer l’accès aux soins primaires – lors de l’élection, nous avons fait une garantie en matière de soins primaires — et nous tâchons d’améliorer les temps d’attente pour les aiguillages vers des soins spécialisés.

Les réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) joueront un rôle clé en intégrant la prestation de services partout dans la province. Les RLISS sont des experts concernant ce qui doit être fait à l’échelon local et la manière de déployer les changements appropriés.

Ils fournissent déjà une direction dans leur travail avec les maillons santé communautaires – comme je l’ai dit plus tôt – afin de développer des modèles de soins intégrés à l’échelle locale. Nous remportons du succès et nous innovons.

La promotion de la santé et le bien-être constituent ma troisième priorité. Je suis heureux de profiter de l’esprit d’initiative de la ministre associée Damerla pour aider les gens à rester en santé en les encourageant à adopter un rôle plus actif dans leur propre santé et leur bien-être.

Nous avons de nombreux outils pour nous y aider.

Notre province est un chef de file dans le dépistage du cancer. Nous devenons un chef de file dans la prévention du diabète. Ontario sans fumée est un modèle efficace qui suscite l’intérêt partout dans le monde.

Grâce à ces initiatives et à plusieurs autres, nous donnons aux adultes le pouvoir de prendre des décisions éclairées et fondées sur des preuves concernant leurs soins.

Nous aidons les familles à mettre les enfants sur la voie de la santé à long terme.

Et nous améliorons la santé de la population en nous assurant que les Ontariennes et Ontariens ont accès aux programmes, aux services et aux outils dont ils ont besoin, où et quand ils en ont besoin.

Ma quatrième priorité est à la base de tout notre travail, puisqu’il s’agit d’un engagement envers la transparence.

À titre de ministre de la Santé, l’une de mes responsabilités est de m’assurer que la population ontarienne a accès à des renseignements pertinents, rapides, utiles et exacts.

C’est une responsabilité que je prends très au sérieux.

Les données ouvertes sont une priorité pour notre gouvernement – et une priorité pour moi. Je veux que notre système de santé fonctionne de manière à ce que les données soient ouvertes par défaut.

En pratique, cela signifie que les données que nous recueillons sont rendues accessibles – sous réserve d’importantes protections en matière de vie privée et de confidentialité – d’une manière pertinente, rapide, utile et exacte.

En plus de nous aider à tirer profit des nouvelles technologies pour rendre notre système encore plus efficace et efficient, les données ouvertes par défaut stimuleront l’innovation, aideront à éclairer la prise de décisions fondées sur des preuves et, ce qui importe encore plus, donneront du pouvoir aux patients.

Lorsque nous plaçons les patients au centre de tout ce que nous faisons, nous devons nous assurer qu’ils ont les outils et les renseignements leur permettant d’être des participants éclairés et actifs, non seulement en ce qui concerne leurs soins, mais aussi pour rester en santé.

Aux termes de la Loi de 2010 sur l’excellence des soins pour tous, les hôpitaux, puis certains organismes de soins primaires, ont eu l’obligation de créer des plans d’amélioration de la qualité.

Désormais, ces plans comprendront la mobilisation des patients.

Les preuves montrent que lorsque les patients participent à leurs soins, les séjours à l’hôpital sont plus courts et les résultats des patients sont meilleurs.

Nous laissons derrière nous une époque où nous fournissions des soins pour les patients et évoluons vers une époque où nous fournissons des soins avec eux.

La transparence et la mobilisation des patients constituent une part importante de ce qui nous aidera à réaliser nos objectifs en matière de transformation. Ce sont là les principaux piliers de notre plan en matière de soins de santé.

En observant les gens dans cette salle, aux expositions et aux orateurs que nous avons entendus lors de cette conférence, cela renforce l’impression que des événements comme HealthAchieve témoignent en faveur de la nature innovatrice des soins de santé.

Autrement dit, les soins de santé ne cessent jamais d’évoluer.

Et le système de santé en Ontario évolue aussi. Il innove et se transforme lui-même en quelque chose de mieux.

Je suis enchanté de faire partie de cette transformation en votre compagnie.

Nous avons pris notre élan. Si cela n’était pas clair, HealthAchieve devrait certainement dissiper tous les doutes.

Vous êtes ceux qui concrétisent les choses.

Vous êtes ceux par qui arrive le changement.

Vous êtes ceux pour qui l’innovation en matière de soins de santé ne constitue pas un défi, mais une occasion de tirer profit de vos réussites passées.

C’est seulement avec votre soutien et votre engagement que nous pourrons exécuter notre promesse collective – un système de santé qui place les gens et les patients en son centre.

Le genre de système de santé dont les gens de notre province ont besoin et qu’ils méritent.

Merci.

Pour en savoir plus

Vous êtes journaliste et avez une question concernant une idée originale ou vous avez des commentaires au sujet de la façon dont la section des nouvelles pourrait mieux vous servir? Alors, envoyez-nous un courriel à: media@moh.gov.on.ca.

Ligne Médias
Sans frais : 1-888-414-4774
À Toronto, faites le : 416-314-6197

Information pour le public
Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario
au 1 800 268-1154
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559. À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h