Imprimer

L'excellence des soins pour tous

Réduction du nombre de réadmissions après 30 jours : un objectif lié à un indicateur clé des plans d’amélioration de la qualité au Centre de santé Trillium

Défi en matière de santé

Les réadmissions hospitalières non prévues ont des répercussions néfastes sur les individus, les familles et le système de santé. Pourtant, en 2009, on a enregistré dans les hôpitaux ontariens 140 000 réadmissions non planifiées dans les 30 jours suivant l’obtention du congé.

Les réadmissions évitables demeurent un problème systémique qui concerne aussi l’intégration entre les fournisseurs de soins de santé dans le continuum des soins. Si les patients reçoivent les soins dont ils ont besoin au moment et à l’endroit où ils en ont besoin, on contribue à réduire le nombre de réadmissions évitables.

Mise en oeuvre de vrais changements

Le Centre de santé Trillium de Mississauga présente un taux de réadmission parmi les plus faibles de la province.

La Loi sur l’excellence des soins pour tous exige que tous les hôpitaux ontariens élaborent un plan d’amélioration de la qualité (PAQ). Même si le Centre de santé Trillium a établi dès 2007 un comité de surveillance de la qualité, la Loi sur l’excellence des soins pour tous a permis de jeter un regard critique sur les procédés mis en oeuvre au sein de l’établissement.

Afin de réduire encore davantage les taux de réadmission, le Centre de santé Trillium a, dans le cadre de son PAQ, fait de la réduction des taux de réadmission après 30 jours une priorité absolue. L’hôpital s’est donné comme objectif de réduire le nombre de réadmissions de 11,5 % pendant l’exercice financier 2011‑2012.

Malgré les progrès réalisés précédemment, le PAQ s’est attaché essentiellement à la question des réadmissions à cause de l’engagement indéfectible du personnel de l’hôpital envers l’amélioration continue des soins et de sa compréhension des répercussions profondes et favorables sur les patients de la réduction des hospitalisations inutiles.

« Le Centre de santé Trillium fait face à bon nombre des défis auxquels sont aux prises les autres hôpitaux de la province, et à certains défis qui sont propres à notre communauté, dit Janet Davidson, O.C., présidente et directrice générale du Centre de santé Trillium. Nous avons une communauté de personnes âgées importante et diversifiée, et notre hôpital accueille un fort volume de patients présentant des cas complexes. Il a donc été important de considérer la question des réadmissions sous différents angles et d’examiner les soins prodigués tout au long du continuum. »

L’hôpital a réuni une équipe chargée de projet, et on a étudié la documentation scientifique traitant de la question des réadmissions. « Tous les projets, programmes et investissements stratégiques historiques pertinents du Centre de santé Trillium ont été catalogués afin de mieux comprendre la façon dont le centre a pu obtenir son statut actuel de chef de file provincial en matière de réduction du nombre de réadmissions », explique le docteur Amir Ginzburg, médecin directeur, Sécurité des patients et qualité des soins.

L’équipe de l’hôpital a découvert d’autres possibilités d’amélioration des taux de réadmission et conçu une stratégie organisationnelle visant à trouver les causes profondes des réadmissions évitables et à élaborer et à mettre en oeuvre des solutions.

L’équipe chargée du projet a reconnu quatre facteurs importants permettant de réduire encore davantage le nombre de réadmissions :


L’hôpital a élaboré un diagramme maître illustrant les travaux passés, les projets en cours et les orientations futures. Appuyé par la haute direction et le conseil et animé par le PAQ, le Centre de santé Trillium a très rapidement mis en oeuvre plusieurs changements et aligné ces travaux sur ses priorités stratégiques.

« Le repérage des patients à risque est essentiel pour permettre au personnel de déployer des interventions avant et après le congé afin d’amener une évolution favorable de l’état de santé des patients et de prévenir les réadmissions non planifiées », affirme Susan Bisaillon, directrice générale des activités cliniques.

En mars 2011, le Trillium Centre a appliqué l’indice LACE, un outil de mesure innovateur permettant de quantifier les risques de réadmission. L’outil s’attache à la durée de séjour du patient, à l’urgence de l’admission, aux comorbidités présentes et au nombre de consultations au service des urgences enregistrées au cours des six mois précédents. Grâce à l’indice LACE, l’équipe du Centre de santé Trillium a été en mesure de reconnaître 85 % des cas susceptibles de faire l’objet d’une réadmission.

L’hôpital travaille actuellement à l’automatisation de l’indice LACE dans le dossier électronique des patients au Centre de santé Trillium dans le but de calculer les valeurs sur une base quotidienne, fournissant ainsi des repères décisionnels concrets apparaissant au tableau blanc électronique de chacun des services.

Un indice LACE élevé déclenche des interventions énergiques qui permettront, espère-t-on au Centre de santé Trillium, de réduire encore davantage les taux de réadmission. Le premier niveau d’intervention comportera un plan de transition des soins proposant aux patients exposés à des risques élevés des services interprofessionnels meilleurs aussi bien avant le congé qu’après.

Le second niveau d’intervention offrira une équipe de transition qui accordera une aide améliorée en ce qui concerne la gestion des cas, la planification des congés, la communication avec les fournisseurs de soins de santé dans la communauté, l’activation des patients, l’encadrement assuré par les infirmières, l’éducation des patients et l’extension des services à la communauté. « Même si le Centre de santé Trillium possède déjà des programmes d’extension de services visant les soins prodigués aux aînés et d’autres services de transition, une équipe de transition sera en mesure de tirer parti de ces mesures de façon coordonnée au profit des patients vulnérables », dit Charlene Sandilands, directrice du système de santé cardiaque.

Selon Patti Cochrane, vice-présidente des services aux patients et infirmière en chef du Centre de santé Trillium, le projet d'amélioration de la qualité est une initiative véritablement axée sur la collaboration au sein de l'hôpital. « Nous avons eu un parcours inspirant, dit-elle, grâce aux efforts réunis et engagés des membres du personnel clinique et du personnel administratif qui y ont participé. »

Des soins de meilleure qualité et viables

Le PAQ a mobilisé son personnel de manière à obtenir des améliorations continues dans le domaine des réadmissions évitables. Par son engagement, le Centre soutiendra le but consistant à dispenser à ses patients des soins sûrs et de qualité.

Personne-ressource :
Larry Roberts
Conseiller en relations avec les médias
Centre de santé Trillium
905 848-7580, poste 3832
Courriel : lroberts@thc.on.ca

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 866 532-3161
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559. À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h