Normes de santé publique de l'Ontario

Santé sexuelle, infections transmissibles sexuellement ou par le sang26 (y compris le VIH)27

Buts

  • Prévenir ou réduire le fardeau des infections transmissibles sexuellement ou par le sang.
  • Promouvoir une sexualité saine.

Résultats sociétaux

  • Le nombre de personnes qui adoptent des comportements sexuels sains augmente.
  • Il y a davantage de mileux qui favorisent une sexualité saine.
  • Le taux de grossesse chez les adolescentes baisse.
  • La transmission et le taux d'incidence des infections transmissibles sexuellement ou par le sang diminuent.
  • Il y a une diminution de la mortalité et de la morbidité associées aux infections transmissibles sexuellement ou par le sang.

Résultats attendus des conseils de santé

  • Le conseil de santé détecte et identifie de façon rapide et efficace les cas d'infections transmissibles sexuellement ou par le sang ainsi que les facteurs de risques connexes et les nouvelles tendances.
  • Le conseil de santé connaît les caractéristiques épidémiologiques et s'en sert pour influencer l'élaboration de politiques publiques favorisant la santé et ses programmes et services afin de promouvoir une sexualité saine et de prévenir ou de réduire le fardeau des infections transmissibles sexuellement ou par le sang.
  • Le public est au courant des facteurs de risque, de protection et de résilience liés à une sexualité saine ainsi que des moyens de prévenir les infections transmissibles sexuellement ou par le sang.
  • Les partenaires communautaires savent qu'il est important d'avoir des milieux favorables pour promouvoir une sexualité saine et prévenir les infections transmissibles sexuellement ou par le sang.
  • Les groupes prioritaires sont en mesure d'adopter des comportements sexuels sains et de prévenir les infections transmissibles sexuellement ou par le sang.
  • Le conseil de santé gère les cas signalés d'infections transmissibles sexuellement ou par le sang et les contacts des personnes infectées.
  • Les fournisseurs de soins de santé ont la capacité voulue pour gérer les cas d'infections transmissibles sexuellement ou par le sang et les contacts des personnes infectées.
  • Les groupes prioritaires ont accès à des services en santé sexuelle, y compris des conseils en matière de contraception et de grossesse.
  • Les groupes prioritaires ont accès à des services liés à la réduction des méfaits qui visent à réduire la transmission des infections transmissibles sexuellement ou par le sang.

Évaluation et surveillance

Exigences

  1. Le conseil de santé doit communiquer des données sur les infections transmissibles sexuellement ou par le sang, conformément à la Loi sur la protection et la promotion de la santé et au Protocole concernant la santé sexuelle et la prévention et le contrôle des infections transmissibles sexuellement, 2008 (ou à la version en vigueur).
  2. Le conseil de santé doit faire la surveillance de ce qui suit, conformément au Protocole d'évaluation et de surveillance de la santé de la population, 2008 (ou à la version en vigueur) [PDF] et au Protocole concernant la santé sexuelle et la prévention et le contrôle des infections transmissibles sexuellement, 2008 (ou à la version en vigueur) [PDF] :
    • les infections transmissibles sexuellement;
    • les infections transmissibles par le sang;
    • les données sur la reproduction;
    • les comportements à risque;
    • la distribution de renseignements et de matériel visant à réduire les méfaits.
  3. Le conseil de santé doit effectuer une analyse épidémiologique des données de surveillance et examiner l'évolution des tendances au fil du temps, les nouvelles tendances et les groupes prioritaires, conformément au Protocole d'évaluation et de surveillance de la santé de la population, 2008 (ou à la version en vigueur) [PDF].

Promotion de la santé et élaboration de politiques

Exigences

  1. Le conseil de santé doit renseigner davantage le public sur les caractéristiques épidémiologiques, les comportements à risque connexes, les facteurs de risque et les stratégies de réduction des risques qui ont un lien avec une sexualité saine et les infections transmissibles sexuellement ou par le sang. Pour ce faire, il doit :
    1. adapter ou compléter les stratégies nationales ou provinciales de communication sur la santé;
    2. élaborer et mettre en oeuvre des stratégies régionales ou locales de communication.
  2. Le conseil de santé doit utiliser une approche globale de la promotion de la santé afin de renforcer la capacité de la collectivité de promouvoir une sexualité saine et notamment de prévenir les grossesses chez les adolescentes et les infections transmissibles sexuellement ou par le sang. Pour ce faire, il doit :
    1. collaborer avec les partenaires communautaires et les groupes prioritaires et les mettre à contribution;
    2. mobiliser les ressources communautaires et en promouvoir l'accès;
    3. fournir des occasions de renforcer les compétences;
    4. diffuser les pratiques exemplaires et les données probantes.
  3. Le conseil de santé doit collaborer avec les partenaires communautaires, y compris les conseils scolaires, afin de créer des milieux favorables pour promouvoir une sexualité saine et l'accès à des services en santé sexuelle.

Prévention des maladies et protection de la santé

Exigences

  1. Le conseil de santé doit fournir aux groupes prioritaires des services cliniques portant sur la contraception, les grossesses et les infections transmissibles sexuellement ou par le sang. Pour obtenir d'autres détails, se reporter au Sexual Health Clinic Services Manual, 2002 (à la version en vigueur).
  2. Le conseil de santé doit s'assurer que le médecin hygiéniste ou son remplaçant reçoit les signalements d'infections transmissibles sexuellement ou par le sang et y donne suite, conformément à la Loi sur la protection et la promotion de la santé [PDF] et au Protocole concernant la santé sexuelle et la prévention et le contrôle des infections transmissibles sexuellement, 2008 (ou à la version en vigueur) [PDF].
  3. Le conseil de santé doit fournir ou procurer aux clients l'accès gratuit aux médicaments financés par la province pour le traitement des infections transmissibles sexuellement, conformément au Protocole concernant la santé sexuelle et la prévention et le contrôle des infections transmissibles sexuellement, 2008 (ou à la version en vigueur).
  4. Le conseil de santé doit communiquer avec les fournisseurs de soins de santé et coordonner la prestation de soins avec eux afin d'assurer une gestion complète et cohérente des infections transmissibles sexuellement ou par le sang.
  5. Le conseil de santé doit mettre à contribution les partenaires communautaires et les groupes prioritaires pour la planification, l'élaboration et la mise en oeuvre de programmes de réduction des méfaits.
  6. Le conseil de santé doit donner accès à divers modèles de programmes de réduction des méfaits qui doivent comprendre la fourniture d'aiguilles et de seringues stériles et peuvent inclure d'autres stratégies de réduction des méfaits fondées sur des données probantes27 en fonction de la surveillance locale.

Ressources

Recherches documentaires (en anglais seulement)


26 Les infections transmissibles par le sang comprennent l'hépatite B, le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et l'hépatite C. La transmission est attribuable aux activités ou relations sexuelles, au partage de matériel d'injection et à d'autres pratiques liées à la consommation de drogue.
27 Le VIH ne figure que dans le titre et est sous-entendu dans cette norme et toutes ses sections relatives aux infections transmissibles sexuellement ou par le sang.
28 Les stratégies de réduction des méfaits comprennent l'accès à du matériel d'injection propre et stérile (c.-à-d. de l'eau stérile, des tampons d'alcool, des cuillères, des garrots, de l'acide ascorbique et des filtres actuellement financés dans le cadre du Programme de distribution des ressources pour la réduction des méfaits), à des préservatifs, à des conseils axés sur le client, à des activités de renforcement des compétences et d'information ainsi qu'à des services d'orientation vers des centres de traitement de la toxicomanie, des services de santé et des services sociaux.

Vous aurez besoin du logiciel Acrobat® Reader pour visualiser et imprimer les documents.
Ce logiciel est gratuit et vous pouvez le télécharger du Site Web Adobe.

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154 (Appels sans frais)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h