Bureau des services de santé en français

Réalisations récentes pour les services en français au ministère

Entités de planification des services de santé en français prévues par la Loi de 2006 sur l'intégration du système de santé

Le 1er janvier 2010, un nouveau règlement pris en application de l'article 16 de la Loi de 2006 sur l'intégration du système de santé local est entré en vigueur pour appuyer l'engagement coordonné et efficace des collectivités francophones pour ce qui est des questions reliées aux services de santé en français. Ce règlement établit comment le ministère doit choisir les entités de planification des services de santé en français qui travailleront avec les RLISS. La ministre de la Santé et des Soins de longue durée a nommé deux entités de planification le 30 juin et quatre le 15 décembre 2010. Pour en savoir plus sur les entités de planification des services de santé en français, cliquez ici.

Un coordonnateur ou une coordonnatrice des services en français pour chaque réseau local d'intégration des services de santé

  • Le ministère s'est engagé à faire en sorte que les RLISS aient des effectifs francophones suffisants pour planifier les services en français et pour appuyer l'engagement de la population francophone à l'échelon local. En 2009-2010, le ministère a fourni une aide financière aux RLISS pour la mise en œuvre du Programme des services en français et pour engager la communauté francophone. Au total, 14,8 coordonnatrices ou coordonnateurs des services en français ont été ajoutés comme ressources pour les RLISS afin d'améliorer les services en français. Pour en savoir plus sur les coordonnateurs et coordonnatrices des services en français au sein des RLISS, cliquez ici.

Recherche sur l'état de la santé des francophones en Ontario

Le ministère appuie les projets de recherche, notamment :

  • l'analyse des données de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes pour dresser un tableau plus précis de l'état de la santé des francophones en Ontario. Ce projet permettra au ministère de comparer comment les francophones sont traités en fonction de deux critères : leur variation en nombre par rapport à la population générale et leur lieu de résidence (milieu rural ou urbain);
  • la collaboration avec ses centres de recherche subventionnés et ses chercheurs-boursiers pour intégrer une composante francophone à leurs travaux;
  • l'attribution de l'une des cinq bourses offertes par la Direction de la planification et de la recherche pour le système de santé dans le cadre du Programme de bourses de carrière en recherche du MSSLD à un chercheur ou une chercheuse francophone;
  • la collaboration avec les réseaux de transfert et d'échange des connaissances subventionnés comme le Réseau de transfert de la recherche sur la santé des personnes âgées (RTRSPA) ou Rainbow Health Ontario (RHO);
  • le Réseau de recherche sur la santé de la population francophone minoritaire de l'Ontario est financé dans le cadre de l'Initiative du réseau de recherche appliquée en santé supervisée par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario. Il a été lancé le 21 septembre 2009 par l'Université d'Ottawa et la Faculté des sciences de la santé.

L'Outil d'évaluation de l'impact sur l'équité en matière de santé (EIES)

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée a déterminé que l'équité est un élément clé des soins de santé de qualité. Il a mis au point l'Outil EIES pour favoriser une amélioration de l'équité en matière de santé, notamment la réduction des disparités entre les groupes démographiques sur le plan de la santé.

L'EIES est un outil souple et pratique employé pour dépister les effets connexes imprévus (positifs ou négatifs) d'un plan, d'une politique ou d'un programme sur un large éventail de groupes vulnérables ou marginalisés de la population générale, et y réagir. Entre autres, il sert à évaluer les impacts qu'une décision pourrait avoir sur les collectivités francophones, y compris les sous-groupes de francophones. De plus, les populations francophones bénéficient de droits constitutionnels et juridiques prévus par la législation provinciale, notamment dans la Loi sur les services en français. En réponse à ces problématiques, un supplément concernant les services en français a été mis au point pour accompagner l'Outil EIES et appuyer la bonne intégration de considérations liées aux services en français dans le processus décisionnel, ainsi que l'élaboration des politiques et des programmes, particulièrement lorsqu'il est question d'équité en matière de santé. Ainsi, l'intégration des services en français peut désormais être considérée dès le départ et en même temps que les autres questions d'équité qui peuvent surgir dans une évaluation de l'impact sur l'équité en matière de santé (EIES).

Pour en savoir plus sur l'EIES et l'outil, consultez http://www.health.gov.on.ca/fr/pro/programs/heia/

Ressources humaines francophones en santé

Afin d'obtenir les renseignements et les données nécessaires pour planifier des programmes de formation de professionnels de la santé francophones qui conviennent, le ministère est en train de mettre au point un modèle de prévision de l'effectif médical fondé sur les besoins de la population qui intégrera les langues parlées ainsi que d'autres caractéristiques de la population de l'Ontario.

La nouvelle base de données sur les professions de la santé recueillera, grâce à des champs obligatoires, les langues parlées par les professionnels de la santé et les langues dans lesquelles ces professionnels peuvent fournir des services de santé.

Soutien aux organismes de la Couronne pour les services en français

Le ministère fournit une formation et des recommandations suivies pour élaborer et mettre en oeuvre les services en français dans le cadre des activités des organismes de la Couronne. Par exemple, Action Cancer Ontario (ACO) reçoit un financement annuel spécialement pour appuyer le salaire d'un coordonnateur ou d'une coordonnatrice à temps plein et certains coûts associés à la prestation de services en français.
En mars 2011, des représentants de 27 organismes réglementés, dont le personnel assurant la liaison entre le ministère et ces organismes, ont assisté à une séance de formation d'une demi-journée sur la Loi sur les services en français pour relever leur niveau de connaissance et de compréhension de la communauté francophone et des politiques du gouvernement sur les services en français. En hiver 2012, une séance axée sur les communications en français a été offerte aux quatorze RLISS. D'ici la fin de l'exercice 2011-2012, les centres d'accès aux soins communautaires (CASC) recevront également une formation pour apprendre à mieux connaître et à mieux comprendre les services en français.

Service d'information et d'aiguillage offert en français

Le ministère aide à améliorer l'accès bilingue à son service d'information et d'aiguillage téléphonique en partenariat avec l'Association des Centres d'accès aux soins communautaires de l'Ontario.

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154 (Appels sans frais)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : lundi au vendredi de 8 h 30 - 17 h