Hépatite C

L’hépatite C est une infection causée par le virus de l’hépatite C ou VHC. À un stade avancé, le foie peut être gravement atteint puisque le virus cause la cirrhose et le cancer du foie.

Le virus de l’hépatite C se trouve dans le sang et vous pouvez l’attraper si vous entrez en contact avec le sang d’une personne infectée. Le plus grand risque d’infection est lié au partage d’aiguilles, de seringues et d’autres articles utilisés pour la consommation de drogues.

Les contacts ordinaires quotidiens, comme se tenir par la main, serrer quelqu’un dans ses bras, l'embrasser ou utiliser les mêmes toilettes, la même vaisselle ou les mêmes ustensiles de cuisine qu'une personne infectée.

En Ontario, plus de 110 000 personnes sont infectées par ce virus. Bien souvent, les symptômes se manifestent au bout de nombreuses années, et environ 35 000 Ontariens ne savent pas qu’ils sont infectés.

Il est possible d’administrer des médicaments et de guérir beaucoup de gens infectés par le virus de l’hépatite C.

Symptômes

La majorité des gens ne ressentent aucun symptôme au début de l’infection; les symptômes peuvent se manifester dix ou vingt ans plus tard quand la maladie a évolué. Ainsi, chez la plupart des personnes qui ont une hépatite C chronique, les symptômes commencent à apparaître quand la maladie du foie devient sérieuse.

Après avoir été infectées, certaines personnes peuvent être malades pendant de courtes périodes, et dans de rares cas, avoir la jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux).

Différence entre l’hépatite C et les hépatites A et B

L’hépatite C est plus grave que l’hépatite A et beaucoup plus grave que l’hépatite B.

L’hépatite A se transmet par contact avec une personne qui ne s’est pas lavé les mains après avoir été à la toilette, ou par de la nourriture ou de l’eau contaminée. Elle n’entraîne pas d’infection ou de lésion hépatique à long terme. Elle est rarement mortelle.
Il existe un vaccin contre l’hépatite A.

L’hépatite B se propage par contact avec du sang ou des liquides corporels contaminés : de la mère au bébé, par contact sexuel ou le partage de matériel contaminé de consommation de drogues. Certaines personnes infectées par le virus de l’hépatite B développent une infection à long terme et ont un risque accru de maladie du foie sérieuse.
Il existe un vaccin contre l’hépatite B.

L’hépatite C se propage par contact avec le sang d’une personne infectée par le virus de l’hépatite C. Le plus grand risque d’infection est lié à l’utilisation commune d’aiguilles, de seringues ou d’autre matériel de consommation de drogues. Les personnes infectées ont un très grand risque de développer une hépatite C chronique, ce qui peut provoquer de sérieux dommages du foie. Certaines personnes atteintes de cirrhose développent un cancer du foie ou une insuffisance hépatique.
Il n’existe pas de vaccin contre l’hépatite C.

Génotypes de l’hépatite C : Une famille de virus

Le virus de l’hépatite C n’est pas simplement un organisme unique mais fait partie d’une « famille » de virus connexes, tout comme l’ours fait partie de la famille des mammifères. Chaque « virus » de la « famille » de l’hépatite C est appelé un « génotype », et chaque génotype est différent des autres (tout comme un ours noir est différent d’un ours blanc).

Il existe 11 génotypes connus du virus de l’hépatite C, et chacun peut être classé dans un « sous-type », selon la partie du monde où il se trouve. La lettre placée après le numéro d'un génotype (« a » ou « b », par exemple) indique que le génotype 1a et 1b est le plus répandu au Canada.

Moyens de transmission de l’hépatite C : Facteurs de risque

L’hépatite C se transmet par contact direct avec le sang d’une personne infectée, À l’heure actuelle, le plus grand risque d’infection par le virus de l’hépatite C au Canada est l’utilisation de matériel servant à injecter, inhaler et fumer des drogues. Si vous avez DÉJÀ partagé du matériel de consommation de drogues, même s’il y a longtemps et même si vous ne l’avez fait qu’une fois ou deux, vous pourriez avoir été exposé au virus de l’hépatite C.

Cependant, vous pourriez avoir été exposé au virus dans d’autres circonstances :

  • Si vous avez eu une transfusion sanguine ou avez été traité avec un produit sanguin avant 1992. Par exemple, si vous avez eu une opération avant 1992, vous avez peut-être reçu du sang infecté par le virus de l’hépatite C. À l’heure actuelle, tout le sang et tous les produits sanguins font l’objet d’un dépistage soigneux du virus de l’hépatite C.

Circonstances moins communes de transmission de l’hépatite C :

  • De la mère infectée au bébé avant ou pendant l’accouchement
  • Des activités sexuelles qui incluent un contact avec du sang ou l’échange de sang
  • Un traitement médical ou dentaire avec du matériel non stérile
  • Des tatouages, du perçage ou de l’acupuncture avec du matériel non stérile
  • Le partage de rasoirs, de brosses à dents, de pinces à épiler, de matériel de manucure ou de pédicure, comme des coupe-ongles, qui peuvent être contaminés par du sang infecté.
Évolution de la maladie et le foie

Si vous avez été infecté par le virus de l’hépatite C, le risque de développer une hépatite C chronique est de 75 %. Elle peut avoir les effets suivants :

  • Vous pouvez vivre sans jamais avoir de lésion hépatique
  • Vous pouvez avoir des lésions hépatiques légères à modérées
  • Vous avez une chance sur cinq d’avoir une lésion hépatique sévère (cirrhose) sur une période de 20 ans ou plus
  • Si une cirrhose a endommagé le foie, vous risquez d’avoir un cancer du foie ou une insuffisance hépatique qui exigera une transplantation.
Ressources
Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 866 532-3161
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559. À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h