VIH et SIDA

Taux d'infection au VIH/sida en Ontario

En Ontario, le nombre estimé de personnes vivant avec le VIH/sida a augmenté considérablement, passant de 15 904 en 1999 à 26 627 en 2008, ce qui représente une hausse de 67 %. On explique cette augmentation par la réduction du taux de mortalité et la transmission continue du VIH au sein de populations précises. En 2008, 1 618 nouvelles infections ont été signalées.

Il existe cinq populations à risque en Ontario : les hommes homosexuels et bisexuels, les Ontariennes et Ontariens d'origine africaine ou caribéenne, les consommateurs de drogues injectables, les Autochtones et les femmes (qui appartiennent à ces communautés ou qui s'adonnent avec elles à des activités qui présentent un risque élevé).

De nombreuses raisons expliquent pourquoi l'épidémie de VIH continue de se propager, y compris les préjugés sociaux et les déterminants sociaux de la santé.

En 2008 :

  • On estimait que 15 072 hommes homosexuels ou bisexuels étaient porteurs du VIH en Ontario. Ce nombre constituait environ 57 p. 100 de l'ensemble des personnes infectées par le VIH dans la province. On comptait 745 nouvelles infections parmi les hommes homosexuels et bisexuels, ce qui représentait 46 p. 100 de la totalité des 1 618 nouveaux cas d'infection à VIH.
  • Les Ontariennes et Ontariens d'origine africaine et caribéenne représentaient 18 p. 100 (4 878) des personnes vivant avec le VIH/sida et 29 p. 100 (466) des nouveaux cas d'infection à VIH.
  • Les consommateurs de drogues injectables, hommes et femmes, constituaient sept pour cent (1 988) de l'ensemble des personnes vivant avec le VIH/sida dans la province et six pour cent (96) des nouveaux cas d'infection à VIH.
  • Les femmes qui appartiennent aux communautés ci-dessus ou qui s'adonnent avec elles à des activités qui présentent un risque élevé représentaient 18 p. 100 (4 749) des personnes vivant avec le VIH/sida dans la province et 26 p. 100 (425) des nouveaux cas d'infection.
  • Les femmes et les hommes hétérosexuels qui n'avaient pas consommé de drogues injectables, n'étaient pas d'origine africaine ou caribéenne ainsi que les hommes qui n'étaient pas homosexuels ou bisexuels représentaient 15 p. 100 (3 920) des personnes atteintes du VIH ou du sida dans la province et 17 p. 100 (282) des nouvelles infections.
  • Les données sur le VIH/sida de l'Agence de la santé publique du Canada pour 2008 révèlent une surreprésentation des Autochtones au Canada dans les statistiques canadiennes sur le VIH/sida. Ainsi, bien qu'ils ne représentent que 3,8 p. 100 de la population canadienne, les Autochtones comptaient pour environ 12,5 p. 100 des nouveaux cas d'infection à VIH et 8,0 p. 100 des infections prévalentes au VIH au Canada. Globalement, on estime que le taux de nouveaux cas d'infection à VIH chez les Autochtones est 3,6 fois supérieur à celui qui prévaut chez les non-Autochtones au Canada.

Le tableau ci-après présente les détails du nombre annuel estimé de nouvelles infections (incidence du VIH) et du nombre estimé de personnes qui vivaient avec le VIH en Ontario (prévalence du VIH) pour l'année 2008.

Tableau 1 : Incidence et prévalence du VIH par communauté, 2008

Communauté Incidence du VIH % Prévalence du VIH %
HRSH 745 46 % 15 072 57 %
HRSH-UDI 30 2 % 617 2 %
UDI 96 6 % 1 988 7 %
Endémique 466 29 % 4 878 18 %
Hétérosexuel 282 17 % 3 920 15 %
Transfusion sanguine 0 152 < 1 %
Total 1 618 100 % 26 627 100 %

Légende

HRSH : hommes qui ont des rapports sexuels avec d'autres hommes.

UDI : utilisateurs de drogues injectables.

HRSH-UDI : hommes qui ont des rapports sexuels avec d'autres hommes et qui sont utilisateurs de drogues injectables.

Endémique : personnes d'origine africaine ou caribéenne, où le taux d'infection au VIH dans la population générale est élevé.> Hétérosexuels : personnes qui ont des rapports sexuels uniquement avec les personnes du sexe opposé.

Le gouvernement de l'Ontario surveille l'évolution de l'épidémie de VIH/sida avec l'aide du Dr Robert Remis, épidémiologiste qui travaille à l'Ontario HIV Epidemiological Monitoring Unit de l'Université de Toronto.

Pour un exemplaire du plus récent rapport sur le VIH/sida en Ontario en 2008, visitez ce site Web :
www.ohemu.utoronto.ca/tech%20reports.html  (en anglais seulement)

(Les chiffres estimés qui figurent ci-dessus reposent sur la modélisation épidémiologique réalisée par l'Ontario VIH Epidemiological Monitoring Unit.)

Voir aussi

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154 (Appels sans frais)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : lundi au vendredi de 8 h 30 - 17 h