Publications en ligne

Maladies : Variole

La variole est causée par le virus variola. Le virus se propage d'une personne à l'autre de la même façon que la varicelle se propage, c'est-à-dire par le contact avec une personne infectée ou en inhalant les gouttelettes de salive qui sont expulsées lorsque la personne infectée tousse ou éternue. Le dernier cas connu de variole dans le monde est survenu en 1977.

Symptômes

La variole présente d'abord des symptômes semblables à ceux de la grippe (forte fièvre, fatigue, maux de tête, maux de dos). Des douleurs abdominales et des vomissements peuvent également survenir. Les symptômes apparaissent habituellement entre 7 et 19 jours à la suite de l'exposition au virus. Lorsque la fièvre se résorbe, soit environ deux à quatre jours après les symptômes initiaux, une éruption cutanée apparaît d'abord sur le visage, les bras et les jambes pour se répandre ensuite à la poitrine et à l'abdomen.

L'éruption se manifeste d'abord sous la forme de taches rougeâtres qui se transforment progressivement en pustules contenant du pus, qui se recouvrent d'une croûte au début de la deuxième semaine de la maladie. Après trois ou quatre semaines, les gales se détachent et tombent, laissant une tache blanchâtre et, éventuellement, une cicatrice sur la peau.

L'éruption peut ressembler à celle provoquer par la varicelle, mais contrairement à cette maladie, les taches causées par la variole n'apparaissent pas d'abord sur la poitrine et l'abdomen, ne sont pas présentes sous les aisselles et seulement une étape de la maladie se manifeste à la fois. Par exemple, les pustules rougeâtres ne sont pas présentes en même temps que les gales.

Exposition

Les personnes atteintes de la variole sont particulièrement contagieuses au cours de la première semaine de la maladie. Toutefois, le risque de contagion est présent jusqu'à la chute des gales de l'éruption, ce qui survient habituellement après trois semaines.

Traitement*

La majorité des personnes atteintes de la variole se rétablissent, mais un décès survient dans 30 p. 100 des cas. Il n'existe pas de traitement pour la variole. La recherche visant l'évaluation de nouveaux médicaments se poursuit. La gestion des patients atteints de la variole consiste en des soins de soutien sous la forme de fluides intraveineux, de médicaments pour réduire la fièvre et des antibiotiques pour éviter toute infection bactérienne secondaire qui pourrait survenir.

Vaccin

Les personnes nées avant 1972 ont été vaccinées contre la variole. Toutefois, on ne connaît pas le niveau de protection dont bénéficient les personnes qui ont été vaccinées il y a plus de 20 ans. On doit donc en conclure que chaque personne peut contracter cette maladie. La vaccination des personnes atteintes de la variole dans les quatre jours qui suivent leur exposition au virus peut atténuer la gravité de la maladie ou même empêcher qu'elle ne se développe. Le gouvernement fédéral a conservé une certaine quantité de vaccins en cas d'urgence afin de vacciner le personnel des laboratoires qui pourrait être exposé au virus, de même que les personnes jugées essentielles aux interventions d'urgence afin de protéger les intérêts et la vie des Canadiennes et des Canadiens. Le gouvernement fédéral a conclu un marché avec un fabricant local afin d'acheter des quantités supplémentaires de vaccins en cas d'urgence. Toutefois, la vaccination générale de la population contre la variole n'est pas recommandée comme mesure de prévention pour l'instant. Par conséquent, le vaccin contre la variole n'est pas disponible au milieu médical et à la population générale à cette fin.

Pour de plus amples renseignements

Pour toute préoccupation ou question au sujet de la variole, veuillez communiquer avec votre médecin ou avec le personnel du bureau de santé publique de votre localité.

Références

Les renseignements fournis sont sujets à changement. Les renseignements proviennent des trois sources suivantes :

1. Chin, J. "Control of Communicable Diseases Manual". 17th Edition. 2000. American Public Health Association: Washington D.C.
2. Santé Canada
3. Center for Disease Control and Prevention

*Les conseils concernant le traitement approprié doivent être obtenus auprès d'un spécialiste clinique.

janvier 2003

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.