Publications en ligne

Immunisation : le vaccin contre l'hépatite B

Les vaccins sont le meilleur moyen de prévenir certaines infections très graves. Le Comité consultatif national de l'immunisation recommande vivement les immunisations systématiques.

Le virus

L'hépatite B est causée par un virus qui touche le foie et peut la isser des séquelles permanentes . Ce virus compte parmi les causes de cancer du foie les plus répandues à l'échelle globale. On a besoin de son foie pour digérer les aliments et éliminer les déchets de son corps.

En Ontario, on signale plus de 100 cas d'hépatite B par an. Souvent, les personnes atteintes éprouvent de la fatigue, font de la fièvre et perdent l'appétit. Elles ont parfois la peau et les yeux jaunes ( ce qu'on appelle la jaunisse). Cependant, on peut contracter le virus et ne pas avoir de symptômes. Ce qui signifie qu'on peut infecter quelqu'un d'autre sans le savoir. C'est pourquoi il est important de se faire immuniser.

Transmission du virus

L'hépatite B se transmet par le sang et d'autres liquides bio log iques d'une personne infectée. Il s'agit principalement d'une maladie transmissible sexuellement, mais elle se transmet également par des aiguilles qui ont déjà servi, ainsi que par les tatouages et le perçage d'oreilles ou d'autres parties du corps pratiqués avec du matériel souillé. Une mère infectée peut transmettre cette maladie à son enfant à la naissance. Les gens qui travaillent dans le milieu des soins de santé ou d'urgence peuvent la contracter en se faisant piquer par une aiguille, ou par des éclaboussures de sang dans les yeux, le nez, ou la bouche, ou sur une lésion cutanée. On ne peut pas contracter l'hépatite B parce qu'une personne tousse ou par une accolade, ni en utilisant la même vaisselle qu'une personne infectée.

Traitement

Il n'y a pas de traitement contre l'hépatite B. La plupart des personnes frappées par cette maladie se rétablissent, mais environ 10 pour cent porteront le virus toute leur vie et continueront à en infecter d'autres. Certaines personnes continueront à éprouver des problèmes de foie le rest ant de leur vie.

Prévention

\n peut prévenir l'hépatite B en administrant une série de doses du vaccin contre l'hépatite B.

Le vaccin est-il sûr?

Le vaccin est sûr. Il est utilisé au Canada depuis de nombreuses années et compte parmi les plus sûrs . Il peut causer des effets secondaires mineurs — par exemple une rougeur, une sensation de chaleur ou un léger gonflement au point d'injection, ou encore de la fatigue ou une fièvre légère pendant une journée environ. Les effets plus graves ressentis dans les 15 jours – notamment respiration difficile, enflure du visage ou de la bouche, fièvre de plus de 39°C , urticaire ou éruptions cutanées – doivent être signalés à votre médecin ou à votre bureau de santé publique.

L'hépatite B constitue un bien plus grand risque que le vaccin. Cependant, certaines personnes ne devraient pas recevoir ce vaccin.

On ne vous vaccinera pas si vous avez de la fièvre ou souffrez d'une affection plus grave qu'un léger rhume. Si vous avez déjà eu une réaction allergique à un vaccin, dites-le à votre médecin. Il est conseillé de toujours discuter avec votre médecin des avantages et des risques associés à tout vaccin.

À qui dois-je m'adresser si j'ai d es questions?

Consultez votre médecin ou appelez votre bureau de santé publique local.

Dossier d'immunisation

Lorsque vous vous faites immuniser, assurez-vous que le médecin met à jour votre carnet d'immunisation (carte jaune). Gardez ce document en lieu sûr!

novembre 2015

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.