Publications en ligne

Immunisation - Vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI)

Les vaccins (injections ou doses) constituent le meilleur moyen de se protéger contre certaines infections extrêmement graves. Le Comité consultatif national de l'immunisation recommande vivement de procéder à une immunisation systématique.

Le vaccin protège les enfants et les adultes contre la polio. À moins d'être exempté, tout enfant qui fréquente un établissement scolaire ontarien doit, en vertu de la loi, se faire vacciner contre la polio.

Qu'est-ce que la polio?

La polio est une maladie dangereuse que l'on peut contracter en buvant de l'eau ou en mangeant des aliments contaminés par le germe qui en est à l'origine. Elle se transmet aussi d'une personne à une autre. Cette maladie peut causer des lésions nerveuses et paralyser une personne jusqu'à la fin de ses jours. Elle peut entraîner la paralysie des muscles qui servent à respirer, à parler, à manger et à marcher. Elle peut également causer la mort.

Dans quelle mesure le VPI protège-t-il contre la polio?

Le vaccin protège 99 pour cent des gens qui reçoivent toutes les doses.

Quand devrait-on se faire vacciner contre la polio?

Le VPI peut être administré seul ou en même temps que d'autres vaccins. Il fait partie des vaccins combinés administrés systématiquement aux nourrissons et aux enfants. Le VPI devrait être administré à toutes les personnes qui n'ont pas reçu la série de vaccins qui est recommandée pour leur âge.

Votre médecin ou votre infirmière praticienne décidera des vaccins dont vous avez besoin.

Ce vaccin n'est pas administré aux adultes de façon systématique. Seuls les adultes qui risquent d'entrer en contact avec le germe de la polio doivent être vaccinés. Il s'agit :

  • des adultes non vaccinés (y compris ceux qui ne savent pas s'ils ont déjà été vaccinés contre la polio) qui prévoient se rendre dans des pays où la polio est répandue. Ils devraient recevoir une série de 3 doses selon les Calendriers de vaccination financée par les deniers publics en Ontario qui sont actuellement en vigueur;
  • des adultes qui prévoient se rendre dans des pays où le poliovirus ou le poliovirus de souche vaccinale est répandu. Ils devraient recevoir une dose de VPI si leur dernier vaccin contre la polio remonte à au moins 10 ans;
  • du personnel de laboratoire qui manipule des échantillons pouvant contenir le germe de la polio;
  • des travailleurs de la santé qui prennent soin de patients pouvant être porteurs du germe de la polio.

Le VPI est-il sûr?

Oui. Les effets secondaires de ce vaccin antipoliomyélitique (VPI) sont bénins et ne durent que quelques jours après l'injection. Certaines personnes éprouvent une légère douleur, une tuméfaction et des rougeurs à l'endroit où le vaccin a été administré. Le risque que quelqu'un ayant reçu ce vaccin dernièrement transmette la polio à une femme enceinte ou à qui que ce soit d'autre s'avère nul, car il s'agit d'un vaccin inactivé.

Il est conseillé de toujours discuter avec son médecin ou son infirmière praticienne des bienfaits et des risques associés à tout vaccin.

Dans quelles circonstances devrais-je communiquer avec mon médecin ou mon infirmière praticienne?

Communiquez avec votre médecin ou votre infirmière praticienne ou rendez-vous au service des urgences de l'hôpital le plus proche si l'un ou l'autre des symptômes suivants se manifeste dans les trois jours suivant l'administration du vaccin :

  • urticaire,
  • enflure du visage ou de la bouche,
  • difficulté à respirer,
  • teint très pâle et forte somnolence,
  • autres problèmes graves.

Dans quelles circonstances le VPI ne devrait-il pas être administré?

Votre médecin ou votre infirmière praticienne peut décider de ne pas administrer le vaccin à une personne qui :

  • souffre d'une forte fièvre ou d'une infection qui s'avère plus grave qu'un rhume;
  • présente une grave allergie aux antibiotiques appelés néomycine ou polymyxine B;
  • présente une grave allergie (anaphylaxie) à ce vaccin;
  • présente une grave allergie ou autre réaction violente à tout composant du vaccin.

Avec qui devrais-je communiquer si j'ai d'autres questions concernant le VPI?

Consultez votre médecin ou votre infirmière praticienne ou communiquez avec votre bureau de santé publique local pour obtenir plus de renseignements.

Votre fiche de protection

Veillez à ce que votre fiche d'immunisation personnelle (c.-à-d. la « fiche jaune ») soit mise à jour après chaque vaccination. Si votre enfant fréquente une garderie ou une école, avisez votre bureau de santé publique local chaque fois qu'il reçoit un vaccin. Cette fiche est requise pour que votre enfant puisse fréquenter l'école et la garderie ainsi que pour certains types de déplacements et de travaux; il faut donc la conserver en lieu sûr.

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.