Publications en ligne

Maladies transmises sexuellement : Les crêtes de coq

De quoi s'agit-il ?

Les crêtes de coq sont causées par un virus, le virus des papillomes humains (VPH). Elles sont semblables aux verrues ordinaires, mais elles apparaissent dans la région génitale (vagin, col de l'utérus, pénis) et dans la région de l'anus.

Comment peut-on contracter les crêtes de coq ?

Par contact direct, habituellement sexuel, avec une personne atteinte. Les crêtes de coq apparaissent généralement de deux semaines à huit mois après le contact. Les personnes infectées peuvent propager le virus à d'autres parties de leur corps avec leurs mains.

Quels sont les effets des crêtes de coq ?

Les crêtes de coq sont généralement inoffensives. Certaines sont roses et molles, en forme de chou-fleur. D'autres sont dures et lisses et de couleur gris-jaune. Dans la région anale, on les prend souvent pour les hémorroïdes.

La grossesse peut faire accélérer la croissance des crêtes de coq, ce qui peut causer des complications après la naissance. En outre, certains types de crêtes de coq sont reliés à un risque accru du cancer du col de l'utérus.

Quel est le traitement préconisé ?

Il faut garder au sec la région infectée et porter des sous-vêtements en coton et non en tissu synthétique comme le nylon. Le médecin ou le centre de traitement peut proposer une variété de traitements, tels que des médicaments pour la peau, l'enlèvement par brûlure et des traitements au laser. Certains médicaments (comme la podophylline) ne doivent pas être pris pendant la grossesse.

Le traitement est-il efficace ?

Généralement, oui. Si les médicaments ne suffisent pas, les crêtes de coq peuvent être enlevées par chirurgie.

Les crêtes de coq sont-elles transmissibles ?

Oui. Les partenaires sexuels devraient être examinés et traités, le cas échéant.

Quand peut-on recommencer à avoir des rapports sexuels ?

Quand les verrues auront disparu chez la personne atteinte et son partenaire

Ne pas oublier :

Les crêtes de coq sont généralement inoffensives, mais il peut être difficile de s'en débarrasser.

  • Suivre jusqu'au bout le traitement prescrit par le médecin ou le centre de traitement des MTS;
  • Suivre des examens de contrôle à la demande du médecin ou du centre de traitement;
  • Éviter d'avoir des rapports sexuels tant que les crêtes de coq n'ont pas disparu;
  • Prévenir ses partenaires pour qu'ils se fassent examiner et traiter, le cas échéant;
  • Faire enlever par un médecin les crêtes de coq qui sont apparues sur d'autres parties du corps, surtout les doigts;
  • À l'avenir, utiliser un condom pour réduire les risques d'infection;
  • Les femmes devraient subir régulièrement le test Pap.

Pour plus de renseignements, communiquer avec le bureau de santé ou le centre de traitement des MTS.

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.