Sauter le menu de navigation
Site Web prinicpal du gouvernement de l'Ontario Ministère de la Santé et des Soins de Longue durée de l'Ontario
Site Web prinicpal du gouvernement de l'Ontario Aide pour naviguer ce site du ministère Plan du site Faites-nous part de vos questions et commentaires English version of this Web site
Chaînes d'information ACCUEIL | PUBLIQUE | PROFESSIONNELS | MÉDIAS D'INFORMATION | texte seulement
Index Information publique
Sauter la première colonne
A C C U E I L   M E N U
Hommes homosexuels et bisexuels
Ontariens et Ontariennes d'origine africaine et caribéenne
Utilisateurs de drogues injectables
Autochtones
Femmes qui appartiennent aux communautés ci-dessus ou qui entretiennent des liens avec ces dernières
Test de dépistage du VIH
Taux d'infection au VIH/sida en Ontario
Quelques raisons
Stratégie de l'Ontario relative au VIH et au sida
Comité consultatif ontarien de lutte contre le VIH et le sida
Publications
Ressources

 

Sauter la deuxième colonne
Quelques raisons pour lesquelles les infections à VIH continuent de se propager

Sauter la deuxième colonne

Les préjugés reliés au VIH continuent d’entraver la capacité des collectivités à juguler la propagation des infections à VIH. La crainte d’être stigmatisés empêche souvent les gens de passer des tests de dépistage, de se procurer des condoms ou d’insister sur des pratiques sexuelles sans risque, et de dévoiler leur état à leurs partenaires sexuels. En outre, certains organismes hésitent à donner des renseignements exacts et accessibles sur la sexualité et les infections transmissibles sexuellement.

Par ailleurs, le port du condom et l’utilisation de seringues sûres peuvent être compromis par la dépression et d’autres problèmes de santé mentale, les préjugés, la marginalisation et d’autres déterminants sociaux de la santé (p. ex., absence de logement adéquat, insuffisance des revenus). La marginalisation et la discrimination  attribuables à l’homophobie, au racisme et à d’autres préjugés contribuent également à la propagation des infections.

À cela s’ajoute le manque de renseignements précis pour les jeunes dans le réseau d’éducation publique, en raison des ressources limitées, de l’homophobie et de la stigmatisation liée au VIH.

Les médias ont cité la « fatigue » liée aux pratiques sexuelles sans risque comme cause importante de pratiques sexuelles à risque chez les hommes gais. En fait, une recherche menée en Ontario présente un éventail complexe de croyances chez certains hommes gais qui peuvent mener à des pratiques sexuelles à risque, comme  la crainte de discuter du port du condom à cause d’un rapport de forces inégal, la croyance voulant que le condom réduit l’intimité et le plaisir et empêche de maintenir l’érection et le fait que le port du condom signifie une méfiance envers les relations intimes.


Pour plus de renseignements
Communiquer avec la Ligne INFO du ministère
de la Santé au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
ATS : 1 800 387-5559. À Toronto, ATS 416-327-4282
Les heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h
  
Haut de la page
 
Site Web prinicpal du gouvernement de l'Ontario