Immunisation

Varicelle

Une deuxième dose de vaccin contre la varicelle est désormais disponible pour les enfants nés le 1er janvier 2000 ou après, qui ont au moins entre 12 mois et 11 ans. Cette dose de rappel sûre et efficace protégera mieux les enfants contre cette maladie très contagieuse.

Deux doses de vaccin anti- varicelle pour mieux protéger les enfants contre la maladie

The vaccin anti-varicelle protège les enfants contre la maladie et deux doses de vaccins sont désormais prises en charge par le secteur public.

La première dose de vaccin anti-varicelle est recommandée pour les enfants âgés entre 12 et 15 mois. La deuxième dose devrait être administrée sous forme de vaccin RROV à 4-6 ans.

Le nouveau vaccin RROV comprend une protection contre la varicelle en plus du vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole

Le vaccin antirougeoleux, antiourlien, antirubéoleux et anti-varicelle (RROV) est un vaccin quatre en un qui protège contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle.

Deux doses de vaccin antirougeoleux, antiourlien etantirubéoleux (vaccin RRO ou RROV) sont requises pour les enfants qui vont à l'école en Ontario.

Vous trouverez des renseignements sur ces deux vaccins sur cette page.


Qu'est-ce que la varicelle?

La varicelle est causée par le virus varicelle-zona. Environ 90 % des cas de varicelle surviennent avant l’âge de 12 ans.

Symptômes

  • symptômes semblables à ceux de la grippe;
  • fatigue;
  • légers maux de tête;
  • fièvre jusqu’à 39 °C;
  • frissons, courbatures et douleurs musculaires un ou deux jours avant l’apparition des boutons;
  • petites taches en relief provoquant de fortes démangeaisons un peu partout sur le corps (également appelées vésicules); certains enfants n’ont que quelques cloques tandis que d’autres peuvent en avoir jusqu’à 500. Ces cloques sèchent et forment des croûtes au bout de quatre à cinq jours.

Complications

  • infections cutanées bactériennes ou fasciite nécrosante (« maladie dévoreuse de chair »);
  • otites
  • pneumonie (infection des poumons)
  • trouble du système nerveux central, comme l’encéphalite, infection du cerveau qui peut entraîner des lésions cérébrales et un retard mental;
  • autres types d’infection (p. ex., du sang)
  • anomalies congénitales si le bébé attrape la varicelle de sa mère avant sa naissance.

Le risque de complications augmente avec l’âge.

Mode de propagation

La varicelle est extrêmement contagieuse. Elle se propage très rapidement d’une personne à une autre. L’enfant est très contagieux un ou deux jours avant l’apparition des boutons.

L’infection se répand surtout par voie L’infection se transmet le plus couramment dans l’air, lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue. On peut aussi attraper la varicelle si on touche une papule ou le liquide contenu dans une papule.

Une femme enceinte qui a la varicelle peut la transmettre au fœtus avant la naissance. Une mère infectée peut aussi la transmettre au nouveau-né après la naissance.

Haut de page


Qu'est-ce que la rougeole?

La rougeole est une infection grave qui peut durer une à deux semaines.

Symptômes :

  • forte fièvre;
  • toux;
  • rougeurs;
  • nez qui coule;
  • yeux larmoyants.

Complications

  • otites (environ un enfant sur 10), infection des oreilles;
  • pneumonie (environ un enfant sur 10);
  • encéphalite (environ un enfant sur 1 000), infection du cerveau qui peut causer des lésions cérébrales et un retard mental;
  • chez les femmes enceintes, la rougeole peut provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée.

Mode de propagation

La rougeole se propage très facilement d’une personne à une autre, par la toux, les éternuements, voire les postillons.

Haut de page


Qu'est-ce que les oreillons?

Les oreillons sont une infection virale caractérisée par de la fièvre, des maux de tête et un gonflement du visage, de la mâchoire et du cou. La maladie touche habituellement les enfants de cinq à neuf ans, mais peut aussi affecter les enfants très jeunes et entraîner de graves complications, comme la méningite.

Symptômes

  • gonflement des glandes salivaires (autour des joues et de la mâchoire);
  • fièvre;
  • maux de tête.

Complications

  • méningite, surtout chez les enfants en bas âge et les adultes; heureusement, en général, ce type de méningite n’entraîne pas de séquelles permanentes;
  • surdité;
  • gonflement très douloureux des testicules environ une fois sur quatre chez les adolescents et les adultes;
  • infection douloureuse des ovaires une fois sur 20;
  • Les oreillons accroissent les risques de fausse couche au cours des trois premiers mois de la grossesse.

Mode de propagation

On peut attraper les oreillons lorsqu’on est en contact avec une personne infectée simplement par la toux ou les éternuements, out tout simplement des postillons. La maladie se transmet aussi par contact avec la salive d’une personne infectée.

Haut de page


Qu'est-ce que la rubéole?

La rubéole est généralement bénigne chez les enfants; jusqu'à la moitié des cas ne s'accompagnent pas d'éruptions. Toutefois, la maladie est très dangereuse pour les femmes enceintes.

Si une femme attrape la maladie au début de la grossesse, il est très probable que son enfant soit atteint d’une embryopathie rubéolique, qu’il soit profondément handicapé ou qu’il meure.

Symptômes

  • fièvre;
  • mal de gorge;
  • gonflement des glandes dans le cou;
  • éruption sur le visage et le cou;
  • des douleurs temporaires et un gonflement des articulations sont fréquents chez les adolescents et les adultes, surtout chez les filles

Complications

  • arthrite chronique;
  • problèmes temporaires de coagulation sanguine;
  • encéphalite, infection du cerveau qui peut entraîner des lésions cérébrales et un retard mental;
  • au début de la grossesse, la rubéole peut entraîner la mort du fœtus ou des handicaps sévères chez l’enfant, dont la cécité, la surdité, un retard mental et des défaillances cardiaques.

Mode de propagation

La rubéole se transmet lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue près de vous ou simplement lorsqu'elle vous parle. La maladie se transmet aussi par contact avec la salive d'une personne infectée.

Haut de page


Le vaccin anti-varicelle

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée ont élargi récemment le programme de vaccination anti-varicelle en ajoutant une seconde dose pour les enfants. L’administration d’une deuxième dose réduit le risque pour les enfants d’attraper la maladie et en atténue les effets s’ils la contractent.

Pourquoi le vaccin anti-varicelle est-il important?   

La varicelle peut être très dangereuse, voire fatale pour les nouveau-nés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Les complications comprennent la maladie dévoreuse de chair et l’encéphalite, qui est une infection du cerveau. L’administration des deux doses de vaccin anti-varicelle vous permet vous et votre famille de rester en bonne santé.

Dans quelle mesure le vaccin anti-varicelle protège-t-il contre la maladie?

On estime que le vaccin anti-varicelle offrira une protection de 70 à 90 % contre la varicelle, quelle qu’en soit la gravité. La seconde dose offre une protection de l’ordre de 98 à 99,9 % contre la maladie.

Qui est admissible au vaccin subventionné?

Les enfants nés le 1er janvier 2000 ou après, qui ont au moins 12 mois.

Les enfants qui ont reçu deux doses de vaccin RRO et une seule dose de vaccin anti-varicelle pourront recevoir une seconde dose de vaccin anti-varicelle.

Les personnes atteintes de troubles de santé qui les fragilisent

De plus, les personnes suivantes susceptibles de souffrir de complications dues à la varicelle seront aussi admissibles :

  • les enfants et les adolescents qui suivent un traitement à long terme à l’acide salicylique;
  • les personnes qui ont la fibrose kystique;
  • les personnes immunodéprimées – la situation doit être examinée au cas par cas; le vaccin est recommandé pour certaines personnes immunodéprimées, mais pas d’autres. Discutez-en avec votre médecin.

À quel âge le vaccin anti-varicelle doit-il être administré?  

En Ontario, le vaccin anti-varicelle est subventionné pour les enfants nés le 1er janvier 2000 ou après, qui ont au moins 12 mois. Le schéma de vaccination suivant est recommandé :

Première dose : à l’âge de 15 mois

Le vaccin anti-varicelle subventionné sera administré dans le cadre du programme de vaccination systématique; la première dose sera donnée aux enfants à l’âge de 15 mois.

Deuxième dose : à 4-6 ans

La deuxième dose de vaccin anti-varicelle sera proposée pour les enfants de quatre à six ans sous la forme du vaccin RROV (antirougeoleux, antiourlien, antirubéoleux et anti-varicelle).

Dose de rattrapage pour les enfants qui ont manqué leur première dose

Les enfants qui ont manqué leur première dose peuvent la recevoir jusqu’à l’âge de 11 ans.

Selon le programme de rattrapage, les enfants qui ont déjà reçu deux doses de vaccin RRO seront admissibles à une dose de vaccin anti-varicelle séparément.

Les enfants peuvent recevoir la seconde dose trois mois après la première dose, jusqu’à l’âge de 11 ans (c.-à-d. les enfants nés le 1er janvier 2000 ou après).

Qui ne doit pas se faire vacciner?

Les enfants ne devraient pas recevoir le vaccin s’ils :

  • sont allergiques au vaccin ou à un de ses composants;
  • sont allergiques à la néomycine ou à la gélatine;
  • ont eu une réaction anaphylactique à une dose précédente de vaccin;
  • ont été transfusés ou reçu des produits sanguins jusqu’à cinq mois auparavant.

Consultez votre fournisseur de soins de santé si votre enfant :

  • a un système immunitaire affaibli ou prend des médicaments qui affectent le système immunitaire;
  • ont été transfusés ou reçu des produits sanguins;
  • souffre d’une infection grave avec une fièvre de plus de 38 °C.

Avant toute vaccination, discutez avec votre fournisseur de soins de santé ou votre bureau de santé publique des avantages et des risques qui y sont associés.

Ne donnez pas d’aspirine (acide salicylique, ASA) en cas de douleur ou de fièvre, car ce médicament est associé à un risque accru de syndrome de Reye (trouble sévère du foie et du cerveau) après la vaccination.

Le vaccin anti-varicelle est-il inoffensif?

Oui

Le vaccin anti-varicelle est considéré comme un vaccin inoffensif. La plupart des réactions sont bénignes et comprennent une douleur, une rougeur, des démangeaisons ou une irritation à l’endroit où le vaccin a été injecté. Une fièvre peu forte peut aussi survenir (environ 38 °C).

Certains enfants peuvent souffrir d’une forme légère de varicelle une ou deux semaines après avoir été vaccinés, mais il est improbable qu’ils soient contagieux. Les réactions sévères sont rares.

Haut de page


Le vaccin RROV

Le vaccin RROV a été ajouté récemment au programme ontarien de vaccination financée par le secteur public pour les enfants âgés entre quatre et 11 ans.

Les enfants doivent recevoir deux doses de vaccin antirougeoleux, antiourlien et antirubéoleux (vaccin RRO ou RROV) pour être admis à l’école en Ontario. La seconde dose de vaccin RRO et de vaccin anti-varicelle devrait être administrée sous forme de vaccin RROV entre l’âge de quatre et six ans (de préférence avant de commencer à aller à l’école).

Pourquoi le vaccin RROV est-il important?   

Il est obligatoire pour l’inscription à l’école

En Ontario, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont désignés comme des maladies transmissibles en vertu de la Loi sur l’immunisation des élèves. Aux termes de cette loi, les écoliers doivent fournir un dossier d’immunisation ou une déclaration d’exemption médicale pour la rougeole, les oreillons et la rubéole avant d’aller à l’école.

Quatre vaccins en une seule injection

Le vaccin RROV offre aux parents l’option de faire vacciner leur enfant contre quatre maladies au moyen d’un seul vaccin, ce qui permet de réduire le nombre d’injections à administrer aux enfants.

Votre meilleure protection contre les maladies sans de graves complications

Le vaccin RROV est le meilleur moyen de protéger les enfants et les familles contre les oreillons, la rougeole, la rubéole et la varicelle. Toutes ces maladies peuvent avoir des complications sévères, par exemple :

  • l’encéphalite, infection du cerveau (varicelle, rougeole)
  • infection cutanée bactérienne (varicelle)
  • surdité (oreillons)
  • arthrite chronique (rubéole)

Dans quelle mesure le vaccin RROV protège-t-il contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle?

Presque tous les enfants qui reçoivent deux doses de vaccin contre ces quatre maladies sont protégés contre elles. La protection que le vaccin confère contre la rougeole, les oreillons et la rubéole dure probablement toute la vie.

Cependant, il peut arriver que des enfants soient infectés après la vaccination, mais la maladie sera alors bénigne.

Qui est admissible au vaccin subventionné et à quel âge?   

Les enfants âgés entre quatre et 11 ans

En Ontario, les enfants sont admissibles au vaccin RROV subventionné à partir de l’âge de quatre ans et jusqu’à l’âge de 11 ans pour être protégés contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle. Le vaccin RROV sera offert à ces enfants dans le cadre de leur programme de vaccination systématique administré entre quatre et six ans.

Le vaccin RROV est actuellement approuvé pour les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans.

Qui ne doit pas recevoir le vaccin RROV?

Les enfants ne doivent pas recevoir ce vaccin s’ils :

  • sont allergiques au vaccin ou à un de ses composants;
  • sont allergiques à la néomycine;
  • ont déjà eu une réaction allergique à l’un des vaccins antirougeoleux, antiourlien, antirubéoleux et(ou) anti-varicelle.

Consultez votre fournisseur de soins de santé si votre enfant a :

  • un système immunitaire affaibli ou prend des médicaments qui affectent le système immunitaire;
  • des antécédents personnels de poussées fébriles;
  • reçu du sang ou des produits sanguins;
  • une infection grave avec température de plus 38 °C.

Avant toute vaccination, discutez avec votre fournisseur de soins ou votre bureau de santé publique des avantages et des risques qui y sont associés.

Le vaccin RROV est-il inoffensif?

Oui.

Le vaccin RROV est considéré être un vaccin inoffensif; la plupart des enfants n’auront pas d’effets secondaires. Les effets secondaires attribuables au vaccin RROV peuvent comprendre une rougeur, un gonflement et de la douleur au site d’injection. L’enfant peut avoir de la température ou une irritation quatre à 12 jours après la vaccination. Cette irritation peut avoir la forme d’une plaque rouge (semblable à la rougeole) ou de boutons qui ressemblent à des cloques (varicelle). Les réactions sévères sont rares.

Les chances pour une femme enceinte ou toute autre personne d’attraper la rougeole, les oreillons, la rubéole ou la varicelle d’un enfant récemment vacciné sont nulles.

Veuillez signaler tout effet secondaire ou une réaction sévère au vaccin à votre fournisseur de soins de santé ou bureau de santé publique.

Ne donnez pas d’aspirine (acide salicylique, ASA) en cas de douleur ou de fièvre, car ce médicament est associé à un risque accru de syndrome de Reye (trouble sévère du foie et du cerveau) après la vaccination.

Haut de page


Renseignez-vous

Lisez bien l’information que vous remettra votre bureau de santé publique et votre fournisseur de soins de santé.

Contactez votre bureau de santé publique pour obtenir de plus amples renseignements.

Quand dois-je appeler mon fournisseur de soins de santé?   
Appelez votre fournisseur de soins de santé ou allez au service des urgences de l’hôpital le plus proche de chez vous si votre enfant a l’une des réactions suivantes dans les trois jours qui suivent la vaccination :

  • urticaire;
  • gonflement de la bouche et de la gorge;
  • difficulté à respirer, enrouement ou respiration sifflante;
  • forte fièvre (40 °C);
  • convulsions ou crises d’épilepsie;
  • autres réactions sévères au vaccin (p. ex., paresthésie, sensation d’engourdissement, de fourmillement ou de picotement dans la peau).

qui dois-je m’adresser si j’ai des questions?

Adressez-vous à votre fournisseur de soins de santé ou à votre bureau de santé publique pour obtenir de plus amples renseignements.

Comment la vaccination doit‑elle être consignée?

Après chaque vaccination, n’oubliez pas de faire mettre à jour votre fiche d’immunisation (« carte jaune »). Si votre enfant fréquente une garderie ou va à l’école, informez votre bureau de santé publique de chaque vaccination.

La fiche d’immunisation doit être présentée lorsque l’enfant est admis dans une garderie ou à l’école ou pour certains types de voyage et de travail. Elle doit donc être conservée en lieu sûr!

Haut de page

Pour en savoir plus

Appelez la ligne Info de ServiceOntario
1 800 268-1154 (sans frais)
À Toronto, composez le 416 314-5518
ATS : 1 800 387-5559
À Toronto, ATS 416 327-4282
Heures d'ouverture : lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h

 
  • Connectez-vous avec nous
Facebook Twitter YouTube RSS